TOR des GEANTS : Un défi hors norme au cœur des 4 géants des Alpes !

La 3e édition s’est achevée avec une cérémonie de clôture particulièrement festive, pleine d’émotions et de bonne humeur. Les 392 finishers ont traversé Courmayeur sous les applaudissements d’un public venu en nombre et chacun d’entre eux est monté sur les marches du Jardin de l’Ange à Courmayeur, devant l’admiration du public et des vainqueurs ! Car dans ce genre de course longue distance si l’exploit des premiers est exceptionnel, celui de tous ceux qui ont bouclé le Tor des Géants en moins de 150 heures ne l’est pas moins ! 

‘ Notre gloire à nous organisateurs, c’est l’émotion des coureurs à leur arrivée. Quand ils nous disent à quel point ils ont été touchés par l’accueil préparé par les valdôtains, c’est magnifique !’ C’est sur ces mots que l’Assesseur au Tourisme de la Vallée d’Aoste Aurelio Marguerettaz a lancé la remise des prix clôturant cette troisième édition du Tor des Géants, ce dimanche 16 septembre à 11h00.

Tout a commencé dimanche 9 septembre, sous un beau soleil à 10h00 où ils étaient 629 au départ. Puis la course a connu des rebondissements avec 2 arrêts momentanés de course. Le premier dans la nuit de mardi à mercredi dû à un éboulement après le refuge de Barmasse puis le second à cause des conditions hivernales au dessus de 3 000 m à partir de mercredi 12. Mais ces conditions n’ont pas empêché l’espagnol Oscar PEREZ de remporter l’épreuve avec le meilleur temps enregistré dans l’histoire du Tor : 75 heures et 56 minutes. Le 2e et premier français est Grégoire MILLET, en 78 heures et 50 minutes améliore lui aussi le temps de référence réalisé par Jules-Henry GABIOUD l’année précédente qui était de 79 heures et 58 minutes. Christophe LE SAUX monte sur la troisième marche du podium. Avec Pablo CRIADO TOCA (4ème) et Franco COLLE (5ème) ils seront les seuls coureurs à n’avoir subi aucune modification de parcours dû aux intempéries. Chez les dames, l’italienne Francesca CANEPA s’empare de la 1ère place en 85h33:56 minutes et finit 7e au classement scratch après 330 km et 24 000 m D+. Si pour les 73 premiers (69 hommes et 4 femmes) la ligne d’arrivée a pu être maintenue à Courmayeur comme initialement prévu, pour tous les autres concurrents elle a été avancée à Saint-Rhémy-en Bosses (303 km) avec une barrière horaire ramenée de 150h à 140h.

En effet suite aux conditions hivernales, le passage du dernier col du parcours, le col Malatra était devenu trop dangereux et l’organisation a préféré, pour une sécurité optimale, stopper la course juste avant. Aussi, hier matin à 10h00, Francis De Stefani, a été le dernier concurrent à franchir cette nouvelle ligne d’arrivée après 138 heures et 59 minutes de course, soit 6 nuits et 7 jours pour parcourir les 303 km, 23 000 m de dénivelé et 24 cols à plus de 2 000 m ! À 66 ans, il a été accueilli par les deux vainqueurs, Francesca Canepa, et Francis était particulièrement ému !

Les Français remportent le Trophée du classement par nation, faisant chanter (pour la deuxième année consécutive), la Marseillaise au pied du Mont Blanc, côté italien !

Laisser un commentaire

vingt − 4 =