Tous les publics peuvent réagir à l’introduction d’une ourse en Béarn

 Les communes sont consultées et nombreuses sont celles qui vont délibérer sur l’introduction de cette ourse dans les Pyrénées-Atlantiques. Pour une fois que l’avis du public est sollicité, il faut saisir cette opportunité de démocratie directe. Reste à savoir de quelle manière seront traités les réactions qui parviendront à la Préfecture.
 
Les associations, collectivités locales et organisations professionnelles organisent les réponses individuelles et collectives. Les documents sont transmis directement au Préfet des Pyrénées-Atlantiques comme le prévoit le règlement de la consultation.

Les associations de défenses des territoires de montagne des Pyrénées proposent des suggestions de réponse qui peuvent être utilisées par tous.

En savoir plus…

Photo : Arrivée de Palouma à Arbas en 2006 (Ministère de l’Ecologie)

Laisser un commentaire

dix-huit − 12 =