Transhumance, toujours… de la Girionde aux Hautes-Pyrénées

« Sans Stéphane Iriberri, pas de Route de la transhumance ! » déclare Jacques Tartas, maire de Toujouse, président par intérim. C’était à la réunion de l’assemblée générale à la mi-décembre. Heureusement, quand Stéphane s’arrêtera, son fils prendra la relève.


Le parcours de Stéphane Iriberri et de son troupeau jusqu’à Aillas en Gironde est presque le même chaque année. Il part du lac d’Estaing, passe par les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Landes, le Gers, puis la Gironde. En septembre 2009, ce sont un âne, deux labrits, deux patous et 260 moutons qui ont fait tous ces kilomètres.


En savoir plus…..

Laisser un commentaire

treize + 20 =