Trois organisations professionnelles de montagne saisissent la Cour de Justice de la République à l’encontre des ministres Thierry Braillard et Patrick Kanner

Suite aux nouvelles révélations de Mediapart en date du 15 février 2017 concernant les   graves dysfonctionnements du ministère des Sports dans les domaines des sports de montagne et de la gestion et de la formation de leurs professionnels,
Suite à la rétention sans motif licite puis à la censure par le ministère d’un rapport édifiant de l’inspection générale Jeunesse et Sport pointant de sérieuses anomalies au sein de l’École nationale des Sports de Montagne et de ses deux entités l’ENSA de Chamonix et le CNSNMM de Prémanon (et en particulier les relations problématiques voire délictuelles
entretenues par ces écoles nationales et par l’administration des Sports avec trois syndicats professionnels historiques, le SNMSF, le SNGM et le SNAM),
Suite aux entraves posées par le ministère des Sports à la manifestation de la vérité dans le cadre de deux procédures au Conseil d’État,
Suite au maintien voire au renforcement des tolérances et même des appuis accordés par les plus hautes instances du ministère aux diverses anomalies et infractions constatées, alors que MM. Kanner et Braillard en étaient alertés avec constance depuis mai 2014,
Et compte tenu de l’importance des préjudices causés par les instances administratives concernées et par leurs ministres de tutelle aux professionnels de la montagne, aux finances publiques et à la collectivité nationale,
Le Syndicat Interprofessionnel de la Montagne (SIM), l’Union Nationale des Accompagnateurs en Montagne (UNAM) et l’Association de Défense des Droits des Moniteurs et Entraîneurs de Ski (ADDMES) ont saisi ce 20 février 2017 la Cour
de Justice de la République, pour demander que les responsabilités du secrétaire d’État Thierry BRAILLARD et du ministre Patrick KANNER dans les différentes affaires mises en évidence soient établies et, le cas échéant, sanctionnées.

ad NCV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.