Un film sur Reinhold Messner déclenche une vive polémique


Alors que la carrière de l’italien vient d’être honorée d’un Piolet d’Or, la sortie d’un film sur l’expédition de 1970 au Nanga Parbat vient relancer une forte polémique.

En 1970, les frères Gunther et Reinhold Messner parviennent au sommet du Nanga Parbat (neuvième montagne du monde) par un nouvel itinéraire sur le versant Rupal. Selon Reinhold, son frère Gunther (23 ans) aurait disparu à la descente sur le versant Diamir, emporté par une avalanche. Selon ses détracteurs, Reinhold aurait abandonné son frère victime de MAM lors de l’ascension.

La découverte en 2005 du corps de Gunther en versant Diamir semble confirmer les dires de Reinhold, mais ses anciens compagnons sont loin de partager ce point de vue.

Le film dirigé par Josef Vilsmaier est basé sur le point de vue de Reinhold Messner. L’un des participants à l’expédition de 1970, Gerhard Baur regette que les autres membres de l’expédition n’aient pas été consultés.

C’est une histoire montée de toutes pièces et ce n’est pas la verité sur ce qui s’est passé au Nanga Parbat … C’est présenté comme un documentaire mais cela ne reflète pas les faits‘, a-t-il déclaré au magazine allemand Spiegel.

Le film reprend les dires de Messner affirmant que… sans aucune nécessité, il a décidé de descendre dans le versant Diamir et que son frère y est mort emporté par une avalanche… Je continue de ne pas accepter cette version des faits.’

Le fils du leader de l’expédition Karl Maria ­Herrligkoffer accuse Messner d’insulte à la mémoire de son père, et envisage une action légale.
Je ne reconnais pas mon père dans le portrait qui en est fait dans le film. Et comme il est décédé, il ne peut se défendre lui-même‘, affirme Klaus Herrligkoffer, criticant la description de son père en leader tyrannique échouant à aider les frères Messner.

Max von Kienlin, un compagnon de cordée et alors ami de Messner affirme : ‘Le film est une falsification, ajoutant des faits qui n’ont pas eu lieu et oubliant ce qui s’est passé.’

Source : The Guardian, Spiegel
Voir le teaser du film


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.