Un nouveau challenge ouvert au Grand Sabla

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, le Grand Sabla, c’est un sport  de bloc dément situé au-dessus du col de Serrane (Alpe d’Huez). Le cadre est vraiment atypique puisque situé à 2400 mètre d’altitude, avec une vue panoramique sur la Meije et qui offre quelques très beaux blocs. Matt Semiond de la Team Les Collets y propose l’ouverture de ‘Pyromane assis’, 8A+.

Voici son commentaire :
‘Cette année on s’est attaqué aux projets restants, à savoir le départ assis du ‘Fakir’, ‘Pyromane assis’ et le projet de Juju (ndlr : Nadiras), trois lignes majeures par leur ampleur, difficultées et l’évidence de la ligne. Mais vue la situation du spot, pas facile de taper des essais régulièrement et de trouver gens motivés. En juillet, on a réussi le départ assis du Fakir donc maintenant l’objectif était ‘Pyromane’, une proue énorme de six mètres d’avancée avec des mouvements de compressions, des arquées, des talons, le rêve de tout bloqueur…

Le principal problème c’était la ‘broutance’ de la main droite, une petite arquée bien tranchante qui découpe le doigt en deux, surtout quand on arrive du bas… Il faut aussi ajouter la difficulté de grimper en altitude (on se sent fatigué dès qu’on empile 5 mouv) et le bloc lui-même. Bref, après avoir bien calé la méthode avec des pieds capricieux, on a commencé à taper des essais. On est vite arrivé dans le crux du départ debout, un jeté sur une arquée difficile à viser, et c’est encore plus dur en venant du bas… Puis quand on l’a, les doigts sont au mauvais endroits et on tombe dans la suite, qui n’est pas donné non plus…

On s’est vite rendu compte que ça n’allait pas être facile de réussir à avoir toutes les prises aux bons endroits, il y a toujours un petit truc qui te fait tomber… Pour réussir il faut que tout se passe bien et grimper super précis. Donc on s’applique et ça monte, on passe le crux du départ debout mais glisse un coup du talon droit dans la suite, l’autre coup on rate le visé de main gauche en haut du bloc, il manque rien mais il faut revenir…

Dimanche dernier, les conditions de septembre commencent a être meilleures. Après un bon échauffement place aux essais. De bonnes sensations mais toujours aussi dur… Je me concentre bien et part énervé, attrape bien l’arquée du départ debout et continue jusqu’au bac final, le petit rétablissement et on se retrouve au sommet de l’énorme bloc du ‘Paquebot’ où la vue sur la vallée avec les couleurs d’automne est superbe. Trop bon. Prochaine étape le projet de Juju…’

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.