Un nouveau commandant de gendarmerie de haute montagne des Pyrénées-Orientales

 Jacques Bernole a pris, dernièrement, ses fonctions au PGHM où l’on compte un officier, huit sous-officiers et trois gendarmes adjoints volontaires. Nous l’avons rencontré au sein du PGHM où les interventions auprès des pratiquants de la montagne sont nombreuses en cette période estivale.

Frédérique Berlic. Vous connaissez bien la région et même le PGHM d’Osséja ?


Jacques Bernole. Effectivement, j’y étais en 1979 comme gendarme auxiliaire lors du décès accidentel des deux gendarmes Claude  Llagonne, vous êtes ensuite parti dans les Alpes ? J.B. Oui, j’ai été affecté en brigade puis au PGHM de Bourg – Saint-Maurice, en  avoie. J’ai changé de PGHM pour aller à Modane, pris le commandement du PGHM des Alpes de Haute-Provence, puis été adjoint au commandant du PGHM de Pierrefitte-Nestalas dans les Hautes-Pyrénées.


En savoir plus…..

Laisser un commentaire

seize − seize =