Un nouvel antidépresseur : le mur d’escalade

Une nouvelle étude américaine suggère qu’il existe une méthode surprenante pour lutter contre la dépression : faire de l’escalade en salle.

Les chercheurs de l’Université de Tucson, en Arizona (Etats-Unis), viennent de faire une découverte surprenante, après avoir travaillé pendant 8 semaines avec un groupe d’une centaine de patients atteints de dépression. Ils ont en effet réalisé que la pratique de l’escalade en salle améliorait significativement les symptômes dépressifs.

UN SPORT QUI LAISSE PEU DE PLACE À LA RUMINATION

La majorité des patients n’avait jamais pratiqué le mur d’escalade (une activité sportive qui se pratique en salle et qui permet de grimper sur des murs en prenant appui sur différentes prises avec les mains et les pieds). Ils ont été invité à pratiquer ce sport trois fois par semaine pendant 8 semaines. A différents moments de l’étude, les symptômes de leur dépression et leur gravité ont été évalués et les chercheurs ont constaté que les participants ayant commencé l’escalade connaissaient une amélioration de 6,27 points dans les scores de leur dépression.

Selon le Dr Eva-Maria Stelzer, principal auteur de l’étude, cette activité sportive nécessite un niveau élevé de concentration, ce qui est susceptible de rendre ce sport bénéfique pour les personnes souffrant de dépression, étant donné que la rumination est l’un de leurs problèmes.

Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.