Un ultracycliste italien tente de traverser l’Antarctique à vélo

(Mise à jour : 27 novembre 2023. Omar Di Felice se lance dans une nouvelle tentative pour atteindre le pôle Sud à vélo. Ses progrès et ses mises à jour sont sur sa page Facebook et sa carte.)

(modifier le 5 décembre 2022 – La tentative de traversée de l’Antarctique d’Omar Di Felice s’est terminée prématurément. Après trois jours d’arrêt dans sa tente, Antarctic Logistics est venu le chercher et est retourné au camp Union Glacier. Hormis son blog faisant état de « graves problèmes personnels », les raisons ne sont pas claires.

Cela signifie que l’aventurière galloise Maria Leijerstam reste la seule personne à avoir atteint le pôle Sud à vélo depuis les confins du continent Antarctique. Elle a réalisé cet exploit record le 27 décembre 2013. Leijerstam a terminé le voyage sur un cycle polaire à trois roues construit sur mesure, conçu pour affronter les terrains glacés et enneigés. Elle a choisi un itinéraire partant de la barrière de glace de Ross et traversant le glacier Leverett, couvrant environ 650 kilomètres (400 miles). Son expédition a constitué le premier itinéraire, le plus rapide et le plus efficace, vers le pôle Sud à vélo, complétant le voyage en un peu plus de dix jours. Cet exploit a créé un nouveau précédent pour les expéditions cyclistes polaires.

Le militant climatique et ultracycliste italien Omar Di Felice espère terminer la première traversée de 2 000 km d’un océan à l’autre en 60 jours. Plus tôt cette semaine, il est arrivé à Hercules Inlet, dans l’ouest de l’Antarctique, et a commencé à pédaler vers le pôle Sud.

Une trace en direct de ses progrès peut être visualisée sur une carte d’expédition, et les mises à jour de son équipe d’expédition sont disponibles sur son fil Instagram. Le vent et la neige ralentissent la progression après seulement quelques jours, nous surveillerons donc les mises à jour météo et lui souhaitons tout le meilleur.

Crédit photo : Luigi Sestili

Faire du vélo en Antarctique n’est pas une nouveauté. En 2013, l’aventurière galloise Maria Leijerstam a établi le record du monde en tant que première personne à atteindre le pôle Sud à vélo.

Le fat bike d’Omar Di Felice est fabriqué par Wilier en utilisant de l’acier au profit de matériaux composites qui peuvent ne pas bien fonctionner à des températures aussi basses que – 40 °C. Il présente un travail de peinture remarquable qui montre des rayures montrant comment les températures mondiales se réchauffent jusqu’à nos jours. Le site Web interactif sur les rayures climatiques de l’Université de Reading vaut bien le détour.

En regardant son instragram, on dirait que l’expédition a été écourtée

Laisser un commentaire

9 − 5 =