Une nouvelle faille dans l’Himalaya

Des géologues ont découvert les traces d’anciens tremblements de terre au Népal. La perspective de mieux comprendre les séismes dans la région.

La chaîne de l’Himalaya est la plus haute du monde. Ses montagnes battent ce record parce que la plaque tectonique indienne passe sous la plaque eurasienne, qui s’élève. Cette élévation des montagnes s’accompagne de fréquents tremblements de terre. Pourtant, on connaît mal le contexte sismique car les failles, dont la rupture est à l’origine des séismes, sont difficiles à observer. D’où l’intérêt de la découverte, par une équipe internationale, de traces d’anciens tremblements de terre sur une distance de 150 kilomètres de long.

Plus d’infos

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.