UTMB : suivi de Virginie de Neuville et Patrick Dubois

Pour la première fois, nous suivons un couple, mois après mois, sur leur préparation de l’UTMB, leurs difficultés, le choix de matériels, …

Epreuve de montagne, comportant de nombreux passages en altitude (>2500m), dans des conditions climatiques pouvant être très difficiles (nuit, vent, froid, pluie ou neige), nécessitant un très bon entraînement, un matériel adapté et une réelle capacité d’autonomie personnelle. L’UTMB est une course unique !

Virginie et Patrick participeront à cette édition fin août 2013.

Petite présentation :

‘Bonjour l’équipe KAIRN.COM, Bonjour Baptiste.
Je m’appelle Virginie de Neuville, j’ai 49 ans et mon conjoint s’appelle Patrick Dubois (57 ans).
Je dirige une société de signalétique qui s’appelle DELEAGE EXPANSION depuis 25 ans, nous réalisons des décors événementiels et définitifs pour les grandes marques mais aussi pour les architectes, les ministères, les agences de communication etc. Je pratique la course à pied depuis bientôt 10 ans mais aussi le VTT.
Je possède également un brevet de parapentiste.

Patrick travail également chez DELEAGE et pratique la course depuis plus de 15 ans.

Il a été à la genèse de la fameuse association « les dûnes d’espoir » dont la mission consiste à faire participer des handicapés en les transportant à la force des bras sur des joellettes sur de grandes courses telles que le marathon des sables, le marathon de Paris…

J’ai d’ailleurs rencontré Patrick sur le marathon de Paris avec les dûnes d’espoir.

Patrick et moi sommes résolument amoureux de la montagne et naturellement nous avons glissé vers le trail running puis vers l’ultra.
Nous avons acheté une maison au bord de la forêt de Rambouillet pour pouvoir nous entrainer facilement toute l’année.

Nous avons une chance inouie car nous partageons la même passion et cela permet de batir toute sorte de projets que nous construisons ensemble. Nous participons à une compétition de trail par mois, mais si rien ne nous séduit, nous inventons nos propres défis. Par exemple nous somme partis du fin fond des Yvelines pour rejoindre NOTRE DAME DE PARIS en utilisant uniquement les sentiers soit 98 kms.

Dans le même style nous avons également fait GAMBAIS – CATHEDRALE DE CHARTRES depuis la ville de Gambais ce dernier dimanche de Pâques mais cette fois en RUN AND BIKE sur 80 Kms ! Que du bonheur.

– Comment avez-vous procédés pour être sélectionnés à l’UTMB ?

Depuis 4 ans, nous sommes passés à l’ultra trail en participant à des courses de plus en plus longue.
Par exemple : La Sainte Victoire 50 kms, La SAINTE BAUME 47 kms, Le défi de l’Oisan 200 kms en 6 jours, la traversée de l’anti-atlas en VTT…

A l’été 2010, nous avons fait le tour du Mt Blanc en rando-course sur 4 jours et c’est alors que nous avons décidés de participer à la CCC en 2011 pour profiter de l’ambiance fabuleuse de l’organisation autour du Mont blanc et de cette région fantastique qui nous attire comme un aimant.

Pour nous préparer à la CCC, nous avons fait une reconnaissance avec l’UCPA puis nous nous avons crapahutés durant toutes nos vacances dans les Pyrénées avant d’arriver à Chamonix.

La course fut éprouvante car le temps était épouvantable toute la nuit, cependant elle nous a laissé un souvenir incroyablement présent dans nos mémoires, encore aujourd’hui.
A l’issu de cette course, nous sommes rentré à Paris gonflé à Bloc et nous nous posions sérieusement la question pour une inscription à l’UTMB 2012.

Néanmoins, j’avais un problème à régler à mon retour car je devais faire une biopsie que j’avais décalée après la CCC pour éviter les problèmes mais que j’avais aussi presque oubliée grâce à l’intensité de cette aventure.

L’annonce du résultat de la biopsie révèle une récidive du cancer du sein avec au programme une mastectomie (ablation) et une chimiothérapie.
Je ne m’attendais pas du tout à cette nouvelle malgré mon premier cancer qui datait de 6 ans et qu’on avait bien soigné !

A ce moment il n’est plus possible de prétendre à une inscription pour l’UTMB cette année.

Je me suis donc lancé un défi de continuer mon entrainement à raison de 3 fois par semaine comme si de rien n’était malgré la chimio.
Je m’organisais pour aller courir le matin des séances de chimio puis je devais attendre 48 h que les effets s’estompent un peu et j’arrivais à recourir doucement pendant une petite heure.

Le cardio était à 100 au repos si bien que je pouvais pas trop forcer, mais j’ai eu de bonnes sensations en sentant le vent frais sur mes joues pour évacuer les produits qui rendent si malade.

Ainsi en gardant mes 3 entrainements hebdomadaires, je m’épargnais de me mettre en mode « malade ».

Quelques semaines après la fin du traitement, je reprenais la compétition sur un trail de 42 kms que j’abandonnais 15 km avant l’arrivée. Cette abandon, me servit par la suite à m’accrocher coûte que coûte car je l’ai plutôt mal vécu sur le moment.

– Quelles sont les courses qualificatives que vous avez réalisées ?

– Le grand trail du Limousin 66 kms, 2 points
– La CCC 95 kms, 3 points
– L’ultra trail du Sancy 60 kms, 2 points
– Les Templiers 72 kms, 2 points

– Quels sont vos retours sur les différentes courses réalisées ?

Le Grand Trail du Limousin nous a laissé une souvenir inoubliable grâce à l’ambiance à notre arrivé où nous avons été portés par une foule de spectateurs jusqu’à l’arrivée sur le dernier kilomètre.

Nous n’avions jamais connu cette sensation digne d’une arrivée du tour de France ! Les spectacteurs étaient là pour applaudir l’arrivée d’un 10 kms mais nos dossards du 66 kms étaient de couleurs différentes et les gens était impressionnés par la distance que nous venions de parcourir. La course nous a semblée plutôt facile et les paysages sont magnifiques tout le long du parcours.

La CCC était une vraie expérience, avec sa nuit à courir sous la pluie et dans le froid, de plus, j’ai voulu faire une petite surprise à Patrick, dont s’était l’anniversaire ce jour là, en l’attendant à Argentière au dernier ravitaillement de manière à terminer la course en amoureux ensemble !

L’ultra du Sancy est un vrai régal grâce à ce parcours de crêtes avec des vues à 360 degrés ! C’est un des plus beau trail à notre avis.

Les templiers ne nous ont pas laissés un souvenir impérissable, les paysages et le parcours nous ont déçus. Néanmoins les ravitaillement sont situés dans des lieux improbables plutôt sympathiques et bien organisés.

– Quels sont les aménagements apportés à vos entraînements pour cette épreuve atypique ?

Nous ajoutons une scéance de fractionné par semaine, 2 scéances très longues par mois (plus de 3 heures) et 1 compétition de plus de 50 kms par mois

– Quel est votre ressenti aujourd’hui face à cette course qui se déroulera en août ?

Nous estimons avoir beaucoup de chance d’avoir été tiré au sort et nous allons tout faire pour honorer et mériter ce privilège !

Non seulement nous sommes portés toute l’année par ce projet, mais aussi, il nous offre la possibilité de faire un pied de nez au cancer.

Nous avons bien conscience que cette « fenêtre de tir » qui s’est ouverte devant nous peut ne jamais se reproduire.

– Comment prévoyez vous les prochains mois ?

En Avril, nous participerons au trail des Bonelles de 36 kms et à l’Ardéchoise de 57 kms

En Mai : le Trail des Cerfs, 35 kms et le Grand trail du Limousin 68 kms

En Juin : L’ascension du TOUBKAL au Maroc en RANDO COURSE sur 4 jours en itinérance

En Juillet : Stage de reconnaissance UTMB avec Hervé Delebarre soit 170 kms en 4 jours

En Août : Vacances montagne avec un programme de Rando course 1 jour sur 2 avec le VTT

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.