Vallée de Cochamó, Chili : nouveau grand mur sur le Cerro Trinidad Central par Leo Gheza, Angelo Contessi, Diego Diaz

Sur le Cerro Trinidad Central dans la vallée de Cochamó au Chili, les grimpeurs italiens Angelo Contessi, Diego Diaz et Leo Gheza ont établi la grande paroi « Nunca say Nunca » (5,12+/A1/1000m). Gheza rapporte.

Du Cerro Torre à Cochamó en un clin d’œil, de la parfaite ascension de glace à l’établissement d’un grand mur de granit immaculé du Cerro Trinidad, avant de décoller du sommet. C’est ce que j’aime faire, partir à la recherche d’aventures dans différents contextes, en essayant d’être aussi polyvalent que possible….

Pour ceux qui ne connaissent pas Cochamò, on peut le décrire en un mot comme le Yosemite de l’Amérique du Sud, heureusement bien que beaucoup moins célèbre et touristique. Ne disposant ni de routes ni d’infrastructures, elle reste assez naturelle et sauvage. Le sentier d’entrée fait 13 km de long, ce qui en soi contribue à dissuader la grande majorité des responsables de la classique surpopulation des parcs accessibles en voiture.

Après une inspection en février 2023 avec Magda Mittersteiner, au cours de laquelle nous avons grimpé et volé avec nos parapentes et exploré 3 magnifiques nouveaux décollages, cette année l’idée était d’établir un nouvel itinéraire en plein centre de la montagne qui représente désormais la vallée, Cerro Trinidad. Ce monolithe de 800 m est parsemé de lignes qui rappellent celles du légendaire El Capitan de Yosemite.

Début février, notre équipe était au complet. Après un mois de janvier plutôt désastreux à El Chalten, Magda et moi sommes allés à Puerto Montt pour rencontrer Diego Diaz, un ami et habitant de Cochamó. Nous avons été rejoints depuis l’Italie par « Angelino » Contessi, un autre vieil ami avec qui j’ai établi plusieurs nouveaux itinéraires à travers les Alpes. Nous avons trié nos affaires et chargé nos chevaux avec près de 200kg de matériel, tout le matériel nécessaire pour quelques semaines seuls au parc.

Le 7 février, nous étions prêts à grimper, mais nous nous sommes arrêtés avant même de commencer : la ligne que nous avions voulu établir sur le Cerro Trinidad Nord était déjà escaladée ! Le manque d’information est un gros problème dans ces endroits et trouver le topique de ce qui a déjà été fait ici n’est pas si simple. Nous étions déprimés, mais heureusement lors d’un montée et d’un vol avec Magda quelques jours plus tôt, j’avais remarqué une ligne intéressante sur le Cerro Trinidad Central. Notre plan B.

Nous avons transporté tout le matériel jusqu’à la base du mur ; malheureusement, la partie inférieure de la ligne était un peu plus exposée aux éboulements que celle du plan A, mais nous avons soigneusement évalué la situation et pris des risques assez calculés.

Nous avons d’emblée profité d’une fenêtre météo de 4 jours pour ouvrir les 500 premiers mètres qui serpentent entre dalles techniques et fissures. Nous avons eu recours à quelques aides et ces sections, bien que difficiles, peuvent probablement être gravies librement. Pendant ce temps Magda passait son temps à grimper et à découvrir de nouveaux décollages ; il est difficile de croire que personne avant nous n’avait volé en parapente à cet endroit, les sommets semblent avoir été réservés à cela.

Nous avons ensuite rencontré un autre revers : Diego, en plus d’être tombé malade, a eu un « petit » accident… Sachant qu’il est tombé de 20 mètres dans un ravin chossy, je dirais qu’il est quasiment indemne, à part quelques contusions et des rayures heureusement il n’a rien cassé, disons qu’il a eu beaucoup de chance… Cela nous a évidemment obligé à changer nos plans et après avoir ramené Diego chez nous, nous avons décidé de profiter de deux jours de mauvais temps et de prendre plutôt une petite repos.

Nous avons lentement rechargé nos batteries pendant que Magda s’enfuyait vers un autre lieu magique de Patagonie, les Tours Paine. Leur appel était tout simplement trop fort pour qu’elle puisse y résister et, c’est compréhensible, c’est l’un des plus beaux endroits pour grimper et voler en Amérique du Sud, et dans une certaine mesure, je l’enviais. Mais nous avions commencé notre ligne, et il fallait la terminer !

Angelo et moi avons repris des forces et sommes partis pour la poussée du sommet et avons établi toute la partie supérieure, la deuxième moitié du parcours, en ajoutant encore 450 mètres de montée logique à travers un système évident de fissures. Verticales, soutenues et jamais directes, elles offrent des ascensions palpitantes ! Nous avons réussi à libérer tous les emplacements sauf un, que nous avons surnommé le coin changeant de Trinidad ; le temps s’est écoulé et nous n’avons pas eu la chance de le libérer, et nous espérons que ce sera un objectif intéressant pour les futurs ascensionnistes. Nous avons atteint le sommet vers neuf heures et demie du soir et avons été récompensés de nos efforts par la pleine lune et un ciel dégagé toute la nuit. Nous avons bivouaqué à environ 100 mètres sous la vraie cumbre, sachant que Diego était avec nous en esprit.

Le lendemain matin, je suis « parti » avec mon parapente et 15 minutes plus tard j’ai atterri à côté du camping, dans la vallée. Que demander de plus ? Angelo et notre ami Aro qui nous avaient rejoints au sommet ont passé les 4 heures suivantes à descendre à pied. Peut-être que je leur dois quelques bières 😉

Le résultat n’est pas n’importe quelle sortie, mais une énorme ascension de big wall ! Aventureux, varié et surtout complet. Faire la première ascension d’un 1000 mètres puis décoller du sommet est quelque chose que je n’oublierai jamais, et au final ce qui reste gravé dans ma mémoire, ce sont les beaux moments que nous avons partagés ensemble. Garder l’unité de l’équipe est important, comme on dit ici, « buena onda ». On apprend toujours quelque chose de nouveau.

par Léo Gheza

Merci Gheza : La SportiveSalewa, parapente Skywalk, Respirez, Terminez l’escalade

Colline centrale de la Trinité
NE JAMAIS DIRE JAMAIS (spanglish)
5.12+ / A1 / 1000m
12-13-14-24 février 2024 Angelo Contessi, Diego Diaz, Leonardo Gheza

Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La ligne de l'ascension 'Ne jamais dire jamais' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La première ascension du 'Never say Never' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La première ascension du 'Never say Never' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La première ascension du 'Never say Never' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La première ascension du 'Never say Never' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La première ascension du 'Never say Never' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La première ascension du 'Never say Never' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - Le topo de 'Ne jamais dire jamais' sur Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - La première ascension du 'Never say Never' sur le Cerro Trinidad Central, Valle Cochamò, Chili (Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza 02/2024)Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - Leo Gheza parapente à Valle Cochamò, Chili, février 2024Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - Leo Gheza parapente à Valle Cochamò, Chili, février 2024Valle Cochamò, Chili, Cerro Trinidad Central, Angelo Contessi, Diego Diaz, Leo Gheza - Leo Gheza parapente à Valle Cochamò, Chili, février 2024

Laisser un commentaire

cinq + 9 =