A Chamonix, ça devient carrément irrespirable !


Etude épidémiologique en Vallée de l’Arve : le directeur de l’A.R.S. directement saisi

Suite au vote, intervenu ce 14 septembre à l’unanimité des membres du conseil communautaire, d’une motion rappelant à l’Agence Régionale de Santé les exigences de la Vallée en matière de préservation de l’offre de santé locale et insistant sur « la nécessité, au titre de la prévention sanitaire qui constitue l’un des axes majeurs de la politique de santé, de conduire une étude épidémiologique sur le périmètre de la vallée de l’Arve qui permette d’évaluer et de mesurer de manière complète les effets de la dégradation récurrente de la qualité de l’air locale sur la santé des habitants du territoire concerné […] ».




Eric FOURNIER, maire de Chamonix-Mont-Blanc et conseiller régional, a saisi l’occasion d’une rencontre avec M. JAQUINET, directeur général de l’A.R.S., pour relayer cette demande forte, sachant que l’étude en question devra, selon le vœu des élus de la Vallée, être missionnée par l’A.R.S.

C’est à la faveur de la réunion de la commission « santé et environnement » du conseil régional, organisée ce jeudi 27 septembre et notamment consacrée à une audition du directeur général de l’A.R.S. au sujet du projet de Plan régional de santé qu’Eric FOURNIER, membre de ladite commission, a ainsi pu transmettre cette requête, validée par les élus de la Vallée et soutenue par les populations du territoire, confrontées au caractère récurrent d’inacceptables épisodes de dépassement des seuils de pollution atmosphérique frappant la Vallée.

Source

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.