A Gap dans les Hautes-Alpes : mobilisation contre le loup

Entre 1.200 et 1.500 éleveurs et chasseurs, selon la police et les organisateurs, ont manifesté jeudi dans les rues de Gap, pour soutenir un chasseur jugé pour avoir tué une louve, espèce protégée, et demander le droit à se défendre contre le canidé.

Derrière une banderole de tête sur laquelle l’on pouvait lire ‘mort aux loups’, les éleveurs et des élus locaux, à l’appel des Jeunes agriculteurs (JA), de la Fédération départementale ovine et de la FDSEA, ont défilé dans les rues de la ville, au son des clochettes et des trompes. En 2008, 3.133 moutons ont été décimés lors de 906 attaques officiellement attribuées au loup.


En savoir plus….


Une députée des Hautes-Alpes propose une loi pour la gestion du loup


 


La députée UMP des Hautes-Alpes Henriette Martinez a déposé une proposition de loi visant à mettre en place ‘un plan de gestion du loup’, alors que se déroulait, jeudi à Gap, le procès d’un chasseur comparaissant pour destruction d’une espèce protégée après avoir tué une louve.


 


Mme Martinez propose notamment que les éleveurs et les bergers titulaires d’un permis de chasse ainsi que les chasseurs soient autorisés à ‘tirer le loup en cas de rencontres fortuites dans la pratique de leurs activités’.



En savoir plus….


Photos : manifestants dan sles rues de Gap



 


Laisser un commentaire

trois × 3 =