Procès du loup à Gap dans les Hautes-Alpes :Haute tension pour un retrait du permis de chasse et 1500 euros d’amende requis

1.500 euros d’amende, le retrait du permis de chasse et l’interdiction de le repasser pendant 3 ans : c’est la peine requise cet après-midi par le procureur à l’encontre du tueur présumé de la louve d’Esparron. Ludovic, 34 ans et militaire au 4ème RC, comparaît cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Gap pour destruction par arme à feu d’un animal non domestique-espèce protégée. Il est accusé d’avoir tiré par 2 fois sur un canidé à Esparron, le 7 décembre dernier, lors d’une battue de sanglier.



 


Selon les éléments avancés devant le tribunal, la distance entre la louve et lui était de 20 à 50 m. Ludovic a expliqué à la barre que le 1er tir était un réflexe, après que le canidé lui ait bondi dessus. Une version réfutée par les parties civiles, constituées de 8 associations. Selon elles, ce tir était perpendiculaire : le loup n’était donc pas une menace. Le procureur a également ajouté que le canidé, aperçu quelques temps auparavant par des membres de l’ONF, paraissait craintif. « Je regrette mon geste, je regrette d’être ici, je regrette toute cette pression autour de moi », a expliqué Ludovic aux magistrats. Le jugement a été mis en délibéré au 25 mars, 8h30.


 


En savoir plus….


 


Voir également :



Photo : Manifestation de soutien au chasseur devant le tribunal de Gap

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.