A Manali, ils font découvrir le canyoning aux Indiens

Lorsqu’on évoque le nom de Manali, on pense plutôt à un repaire de hippies ou de jeunes mariés indien qu’à celui d’amateurs de canyoning, ce sport qui allie eaux vives, techniques de spéléologie et sensations fortes. C’était sans compter Jean-Luc et Sandrine, qui font découvrir les joies de cette activité novatrice en Inde tant aux locaux qu’aux étrangers.


Jean-Luc Jubert a plusieurs casquettes. Docteur en Finances, ex-PDG de la chaîne de magasins ‘La Maison des Indes’et skipper accompli, il est surtout un grand spécialiste des sports de montagne. Canyoning, escalade et alpinisme de très haut niveau sont autant de domaines dans lesquels il excelle depuis plus de 20 ans, et qu’il tente désormais de promouvoir à Vashisht (Manali), en Inde.



Avec sa femme Sandrine et la collaboration de plusieurs mordus de grimpe, ils ont donc fondé Top Rock Adventures, une agence de loisirs sportifs encore peu connus en Inde. Car, comme le dit Sandrine, ‘ quand on est passionné, on ne fait pas que consommer, on créé aussi du potentiel’. Entre parapente, location de skis, canyoning, et escalade, il y en a pour tous les goûts. ‘L’autre jour, un jeune garçon indien est venu me louer un VTT … Pour lui, c’était déjà toute une aventure‘, ajoute-elle.



Jean-Luc Jubert, ou ‘Titli’ (Papillon en Hindi) comme on l’appelle dans la vallée, a depuis longtemps des attaches en Inde, à travers ses voyages mais aussi l’entreprise qu’il avait fondé, la Maison des Indes. Mais surtout, Jean-Luc a ‘un pied, si ce n’est les deux‘ dans le monde de l’escalade, comme il l’avoue lui-même. Tour à tour instructeur en France avec des jeunes délinquants, sauveteur en Inde, il quitte l’Hexagone en 2006 pour venir s’installer à New Delhi.



Au sein de la capitale indienne, lui et sa femme représentent diverses marques comme Cassin, Camp, ou encore Béal, spécialisées dans les équipements de sécurité pour les alpinistes. Parce que jusque là, la sécurité en Inde, ce n’était pas toujours ça. Jean-Luc a aussi formé pendant un temps les guides indiens : ‘Lorsqu’ils assuraient quelqu’un en escalade, ils faisaient passer la corde dans un point fixe au sol, et ça c’est hyper dangereux.’, raconte-t-il en ne rigolant qu’à moitié.



Leur passion pour la montagne amène ensuite « Titli » et son épouse à rencontrer deux autres mordus,  Rodolph Sturm et Yann Ozoux, qui ont fondé la Himalayan Canyon Team. Leur projet de développement du canyoning au Népal possède une dimension sociale, celle de rendre autonome des guides népalais dans un pays enlisé dans la pauvreté.

Lire l’article
ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.