Adam Ondra revient sur La Cabane au Canada, son premier 9a à vue

Il y a quelques jours, nous vous informions de la réussite du prodige Adam Ondra dans son premier 9a à vue, ‘La cabane au canada’ au Rawyl en Suisse. le second 9a à vue de l’histoire après Megos et ‘Estado critico’ à Siurana ce printemps. Deux jours avant, Adam avait aussi réalisé aux Gastlosen l’intégrale de ‘Torture physique’ 9a+/b en deux jours et 5 essais. Il avait aussi réalisé la première partie à vue, donnée 9a et décotée par le tchèque à 8c+.

Retour avec Adam sur son premier 9a à vue dans cette mini-interview. Les photos qui illustrent sont issues de sa collection personnelle.

– Kairn : 9a à vue était ton objectif depuis au moins 2 ans. c’est donc un grand accomplissement pour toi ?

– Adam : C’est définitvement quelquechose de très grand pour moi. je l’avais toujours dans la tête, mais je n’étais pas vraiment sûr de mes capacités à le réaliser. Il y a 10 ans, je voulais croire que ce serait possible, mais c’était toujours hors de portée, quelque chose qui restait de l’ordre du surréel. Maintenant, après 10 années de travail acharné, cela se réalise, mais cela reste demeure toujours surréel pour moi.

– Kairn : Peux-tu brièvement décrire ton ascension et ce que tu as ressenti en grimpant ? Tu as beaucoup lutté ?

– Adam : C’était une sorte de journée bizarre. Cela n’avait pas très bien commencé. J’avais l’information météo que le temps devait rester couvert. Donc je n’avais pas à me lever trop tôt pour grimper avant que ça cogne vraiment sur cette face Sud. Mais pour m’en assurer, j’ai quand même mis une alarme à 5 h du matin. J’ai entendu l’alarme, vu que c’était couvert et je me suis rendormi. Mais à 7 h, quand je me suis levé, les nuages étaient partis et le ciel était bleu, je suis devenu furieux ! Je devais donc faire ma routine d’échauffement plus rapidement, je me suis baigné dans de l’eau gelée au barrage manière de me réveiller, puis on s’est dépêcher de se rendre à la falaise. Je le sentais pas très bien…Je ne savais pas pourquoi. Après un échauffement complètement raté où je me suis planté de voie, pensant que je grimpais un 8a, j’ai grimpé une voie sensiblement plus dure qui n’était pas sur le topo, j’ai enfin eu le déclic, je me suis senti tout bien d’une coup. un petit peu nerveux, mais malgré tout très confiant. Au début de la voie, j’ai grimpé avec nervosité, mais dans la partie du haut, j’étais comme un robot, grimpant à la perfection. Pas de place pour penser. Quand j’ai finalement clippé la chaîne, il y a eu un bref moment où je me suis demandé si cela était vrai. Ensuite, je me suis demandé si la voie était un réel 9a. Des petits doutes. Puis ensuite j’ai réalisé que c’était la première voie en 9a que je réalisais à vue et que cela pouvait être un vrai 9a compte-tenu de mon sentiment subjectif après-réalisation. Pour les autres voies j’ai su instantanément que cela n’était du 9ème degré. Celle-là, bien que bas dans le niveau 9a, je peux affrimer en toute honnêteté que cela peut-être 9a. Ce qui ne veut pas dire que ce n’est pas 8c+, qui sait…

– Kairn : Que retiendras tu de cette voie ? parfaitement ton style ?

– Adam : La voie me convenait parfaitement. 40 mètres d’un mur parfait, comme coupé avec un couteau. Petites arquées, bonnes prises de pied, repos corrects entre les sections. Quand j’ai vu la ligne la veille, j’ai tout de suite flashé, c’est tellement beau !

– Kairn : Tenter des voies de 9a à vue avec à l’esprit la possibilité que tu peux réussir doit être très dur. Quel est ton truc pour réduire la pression ?

– Adam : Oui, c’est très dur. dans cette voie, ce qui a aidé, c’est que je m’y attendais pas trop. Je pensais que la voie allait être sale et à l’abandon après un long hiver, mais en fait elle était parfaitement propre. Et puis je n’avais pas été nerveux les jours précédents. En plus deux jours avant, j’ai eu un sentiment incroyable au Gastlosen. J’ai réalisé la première ascension de l’intégrale de ‘Torture physique’ en 9a+/b. Je savais que j’étais en très bonne forme et j’avais une énorme motivation pour la grimpe !

Laisser un commentaire

3 × 4 =