Aie! Erreur à ne pas faire!

Une photo de grisly Instagram d’un mousqueton fiché dans une main circule actuellement sur les réseaux sociaux et sur internet.

Outre le côté glauque de la chose, il paraissait intéressant de savoir où quand et surtout comment s’était produit cet accident.

Chose faîte après une petite enquête de Jeff Jackson du magasine américain Rock and Ice

Tout d’abord il ne s’agît pas d’un fake mais d’un accident qui a bien eu lieu le 19 novembre 2011 sur la falaise calcaire de Muzzerone, près de Spezia en Italie.
Le guide de montagne de 59 ans Giuseppe “Beppe” Villa, y gravissait une voie de 30m en 7a et se trouvait juste au dessus du dernier point, sur un passage difficile, quand son pied à glissé. L’instant d’après il se trouvait avec le bout du mousqueton bas de la dégaine planté profondément dans sa main.

Peut-être ais-je tenté d’attraper la dégaine‘ écrit-il dans un mail

Son assurreur a rapidement repris la tension (la corde passait dans le même mousqueton…) et il a pu s’auto-assurer. Il a ensuite glisser la dégaine en dehors du mousqueton supérieur avant de pouvoir descendre avec l’autre mousqueton toujours planté dans sa main.
Vu mon poids, mon compagnon a fait un super boulot, en me bloquant immédiatement et en évitant ainsi que ma main ne se déchire complètement

Il s’avère que le mousqueton s’était glissé entre la peau et le muscle. Le médecin a nettoyé et suturé la plaie et il n’y a eu aucune séquelle. Villa regrimpait quinze jours plus tard et guide toujours à Courmayeur.

Analyse

Jonathan Thesenga, global sports marketing manager chez Black Diamond affirme qu’il reçoit des photos comme celle de Beppe quasiment chaque année.

A Rock and Ice, comme chez kairn.com nous reçevons de nombreuses informations sur des accidents impliquant des grimpeurs qui ont voulu se rattraper à la dégaine. Des avant-bras, mains et bras empalés sur les mousquetons, des doigts cassés, pelés, abimés…

Dans le cas précis de Villa, ce dernier ne se souvient pas d’avoir tenté d’attraper la dégine, mais le résultat semble le prouver. Il a probablement glissé et passé sa main dans la dégaine en chutant. Sa main a ouvert le doigt en arrivant par au-dessus et son poids a ensuite fait que le mousqueton passe sous la peau. La chute très courte a permis d’éviter que la main ne supporte tout le poids du grimpeur et ne se déchire.

Dans les cas où les doigts sont endommagés, la corde est souvent impliquée. Il suffit que lors de la chute vous tentiez d’attraper la corde, que cette dernière fasse une boucle avant de se tendre… et vous voyez le tableau.

Prevention

NE PAS TENTER D’ATTRAPER CORDE OU DEGAINE. Si la chute est sécu, votre matériel va a joué son rôle. Rappelez vous qu’il est plus dur de se jeter sur une dégaine et de la clipper que sur une prise.

Plus d’infos (en anglais)

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.