Alpes – Haute-Savoie : Le glacier recule, les guides avancent

C’est une porte d’entrée sur la haute montagne, une fenêtre sur les cimes voisines du mont Blanc, une ouverture sur le monde d’en haut. Mais, si le glacier de Tré la Tête serpente toujours à travers sa vallée, il ne déambule plus aussi vaillamment qu’il y a encore dix ans. « L’accès s’est dégradé peu à peu, explique Ricardo Mora, guide aux Contamines. L’évolution estivale par le sentier n’était pas viable à long terme. »

De fait, l’enfilade d’échelles qui permettait de quitter le glacier pour prendre pied sous le refuge des Conscrits devenait plus qu’un vertige à fleur de rocher… « Comme le glacier recule, on devait rajouter des échelles, ça allait devenir inaccessible.»

Réchauffement climatique ou fonte naturelle, l’explication scientifique manque encore à l’appel quand bien même les experts d’Asters travaillent au sujet depuis plusieurs années.

Cette réserve, qui possède le plus grand dénivelé de France (de 1 100 à 3 892 m), recèle autant de beautés cachées que d’obstacles à ciel ouvert, comme ce “mauvais pas” dont un guide fit récemment quelques frais. « Cet incident nous a incités à nous interroger sur la dangerosité de ce sentier, explique Hervé Viollet, un Grenoblois devenu guide aux Contamines il y a 12 ans. Les gardiens et guides ont donc effectué un travail de prospection pour savoir ce qu’il était possible de faire avant de le présenter à la mairie. »

En savoir plus…

Chantier d’envergure aux Contamines-Montjoie

Au départ des Contamines-Montjoie, l’ascension jusqu’au refuge des Conscrits (2600m) fait figure de randonnée incontournable pour les passionnés. Au coeur de la Réserve Naturelle, elle offre aux promeneurs un circuit préservé et sauvage passant par le Glacier de Tré la Tête et s’inscrit comme une étape clé de la voie mythique des Dômes de Miage.

Cette randonnée deviendra désormais plus facile d’accès grâce à l’aménagement d’un sentier alternatif. Coeur du chantier : l’installation d’une

passerelle de 60m installée au-dessus des Gorges et qui permet de renouer avec une randonnée exceptionnelle en 4h30-5h00 de marche en évitant une zone qui devenait de plus en plus dangereuse. Jusqu’à présent, le sentier impliquait un passage par le ‘Mauvais Pas’ régulièrement marqué par des chutes de pierres et qui impliquait l’utilisation d’équipements périlleux (pédales, câbles). Au pied du glacier, une deuxième portion se montrait risquée puisque des échelles, toujours plus grandes au fil de son recul, étaient nécessaires….

En savoir plus…..

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.