Alpinisme – Encore deux morts en montagne. La vigilance s’impose

Après deux accidents mortels sur le massif du Mont-Blanc survenus dimanche ce lundi deux autres accidents sont à déplorer en Oisans.

Après que la gardienne du refuge de Font Turbat ai donné l’alerte, deux alpinistes, qui n’était pas à priori des débutants, ont trouvé la mort après avoir dévissé en effectuant l’ascension de l’arrête nord de l’Olan (3 564 mètres).

La vigilance s’impose

Avec le beau temps et la chaleur, il est légitime pour un alpiniste ou randonneurs de vouloir partir en montagne. Néanmoins, les conditions d’enneigement très satisfaisantes sur certains massifs pourraient se détériorer avec la chaleur et devenir dangereuses notamment en phase de regel.

Par ailleurs, il convient de ne pas surestimer ses capacités dans le choix d’une course et de ne partir qu’avec une condition physique et technique optimum.

Les pratiques de l’alpinisme comme la randonnée en montagne et haute montagne ne sont pas des produits touristiques comme certains ont tendance à les présenter. Une compétence technique et une connaissance du milieu s’impose ce qui n’est pas pour autant une assurance tous risques.

Si vous n’engagez pas un professionnel (Guide de Haute Montagne ou accompagnateur en montagne), une formation ou une remise à niveau préalable est nécessaire. Plusieurs organismes assurent ces formations : les clubs de la FFME et de la FFCAM ainsi que la Chamoniarde à Chamonix.

Par ailleurs, renseignez-vous sur les conditions de l’itinéraire que vous envisagez.

Renseignements pour le massif du Mont-Blanc : Office de la Haute Montagne

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.