Alpinisme – Haute-Montagne : Qu’est ce que la ‘zone de la mort’ ?

Objet des désirs de nombreux alpinistes à travers le monde, le Mont Everest est haut de 8 848 mètres et est situé dans la chaîne de l’Himalaya, à la frontière entre le Népal et le Tibet. Au-dessus des 8 000 mètres l’altitude, on parle de la « zone de la mort ».

C’est à partir de 1922 que les alpinistes ont commencé à vouloir défier l’Everest pour le gravir jusqu’à son sommet. Les premières réussites n’arrivent qu’en 1953, avec Edmund Hillary et Tensing Norgay qui réussirent enfin à le vaincre. On estime à environ 14 000 le nombre d’alpinistes qui ont tenté de le gravir depuis 1922, avec environ 4 000 réussites, rendues possibles en grande partie grâce aux sherpas, les porteurs.

En savoir plus….

Récits de l’Everest, dans la « zone de la mort »

Quatre alpinistes racontent les dernières heures d’ascension vers le sommet, celles passées au-dessus de 8 000 mètres. Et décrivent une réalité parfois très crue.

On l’appelle la « zone de la mort ». Parce qu’à cette altitude, au-dessus de 8 000 mètres, l’oxygène est tellement raréfiée – un tiers de la normale – que le fonctionnement des organes se détériore inexorablement

En savoir plus…

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.