Alpinisme – ureux sur l’avalanche du Shishapangma

Les alpinistes ont assisté au drame de la semaine dernière

Décidément le destin himalayen de l’Allemand Benedikt Böhm, patron de la marque Dynafit et skieur alpiniste ultra rapide, est jalonné de grands drames. Il y a deux ans on l’avait déjà connu premier secouriste sur le Manaslu où une avalanche avait emporté onze personnes. La semaine dernière c’est sa propre équipe lancée dans un nouveau défi de rapidité à skis, à 8000 qui a été endeuillée. Avec son compatriote Sébastien Haag et l’Italien Andrea Zambaldi, le team Dynafit projetait d’enchainer le Shishapangma (8013m) et le Cho Oyu (8201m) en un temps records au cours d’un défi intitulé Double 8 en moins 7 jours, avec liaison en VTT. Au camp de base de ce premier sommet un autre adepte de la rapidité, en alpinisme pour sa part, Ueli Steck, venu avec son épouse Nicole, s’est joint à eux avec l’Allemand Martin Maier.

A la fin de l’après-midi du 23 septembre Steck et Böhm sont partis du camp de base du Shishapangma à 5600m dans l’objectif d’atteindre le sommet le lendemain matin. Ils devaient rejoindre Haag, Maier et Zambaldi qui démarraient des camps 1 (6300m) et 2 (6800m)

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.