Andreas Hofherr répète Into the Sun, 8c+ trad à Murgtal, Suisse

Le grimpeur de compétition autrichien Andreas Hofherr a répété « Into the Sun » le trad 8c+ à Murgtal, en Suisse, établi par Bernd Zangerl en 2017 et précédemment répété uniquement par Jacopo Larcher (2021). Hofherr rapporte.


Tout a commencé avec une décision spontanée de Nemo Feurle et moi-même de visiter la zone de bloc Murgtal, située au bord du lac de Walenstadt, près de la frontière autrichienne en Suisse. Nous avions une ligne précise en tête : nous voulions découvrir Into the Sun, la montée trad 8c+ proposée par Bernd Zangerl en 2017.

Nous sommes arrivés samedi après-midi sans grandes attentes et avons passé des heures tardives à déchiffrer le départ du bloc. J'ai rapidement géré les mouvements individuels et essayé d'enchaîner certaines séquences entre elles.

Satisfaits et très motivés, nous sommes revenus deux jours plus tard, cette fois avec un harnais, une corde et un râtelier. Pour m'échauffer, j'ai revérifié les mouvements et c'est vite devenu une évidence : j'étais en forme ! Alors pour économiser un peu d'énergie, j'ai décidé de vérifier l'emplacement des engrenages et la dalle de sortie par le haut. Après en avoir discuté avec Nemo, j'étais assez sûr que les trois caméras que j'avais choisies résisteraient à une chute.

J'ai donc enfilé mon harnais, je l'ai attaché et j'ai essayé. Les deux premières tentatives se sont terminées à cause d'un glissement de pied, puis j'ai raté le dernier mouvement du rocher lors de la troisième tentative. J'ai néanmoins fait une quatrième tentative peu de temps après. Tout s'est bien passé et j'ai atteint la cale supérieure du rocher d'où, plein d'adrénaline, j'ai remonté mon râtelier afin de placer le matériel lors de mon ascension.

J'ai ensuite placé la première caméra, qui était non seulement la première caméra sur le parcours, mais aussi ma première expérience commerciale. Malgré mon manque de kilométrage traditionnel, j'ai gravi les derniers mètres assez sereinement.

Quand j'ai terminé, j'ai réalisé ce que je venais de vivre ! Même si la partie la plus difficile du parcours est le rocher au départ et que la partie traditionnelle est beaucoup plus facile, l'expérience globale est ce qui fait la différence. Dans le soleil tellement spécial!

par Andreas Hofherr

Laisser un commentaire

1 × cinq =