ANNAPURNA 2015 : Face sud en style alpin – 8091 m- Première tentative

Au camp de base tout le monde est tendu.

Cela fait maintenant quatre jours que nous voyons la face s’assécher. Les belles goulottes de glace ont cédé la place aux murs de pierraille instable.
Finalement, le créneau étant là, nous décidons de monter au camp de base avancé. Aux vues des températures, nous optons pour un départ très matinal. A une heure nous quittons le camp avec 5 bivouacs sur le dos. Malgré le poids des sacs nous atteignons la rimaye sans trop de difficulté grâce à notre précédent repérage. Au pied du mur quelques sifflements de pierre font encore monter la pression d’un cran. Nous hésitons… Nous sommes dans l’expectative.

Avec la fonte, la rimaye est très impressionnante.

Heureusement Max grimpe ce passage très raide qui nous donne accès à la face.
La suite est plus classique : pentes de neige et goulottes mixtes se succèdent. C’est avec le soleil que nous atteignons notre emplacement de bivouac que nous surnommerons le « bunker » ! Notre première déception apparaît lorsque nous regardons notre altimètre : l’altitude n’est que de 5800 m. Nous pensions être à 6100 m et la prochaine zone abritée se trouve à 7000 m…
La seconde vient une trentaine de minutes plus tard : des chutes de pierres continues qui passent juste à côté de nos tentes. Difficile de dormir quand toutes les 10 minutes on entend un sifflement près de notre lit !
Finalement, vers 16 heures, le calme revient. Notre décision est prise, compte tenu du poids de notre sac, de la durée effective de regel nocturne et de notre degré d’acclimatation, il nous paraît rationnel de ne pas tenter l’ascension des 1200 m de dénivelé qui nous séparent du prochain « abri ».

Se trouver piégé par le soleil en pleine pente n’est pas acceptable.

Par conséquent nous optons pour une descente en rappel et, vers 20H30, nous rejoignons notre camp, bien content d’être tous à l’abri. Cette tentative nous aura quand même permis de prendre toute la dimension de la face.
Paradoxalement, nous attendons de la neige et du froid pour une prochaine tentative…

Caporal-chef Sébastien Ratel.

Plus de renseignements sur l’expédition du GMHM ici.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.