Arthur GUINET répète : Ma belle ma muse.

Après Anak VERHOEVEN, Jean-Elie CRESTIN BILLET, c’est au tour d’Arthur GUINET d’enchaîner la belle voie offerte par Quentin CHASTAGNIER aux grimpeurs forts de la région ou de passage.

La cotation : Pour Arthur, c’est difficile à dire car cela fait un petit moment qu’il n’a pas réalisé de grosse perf’. 8C+ lui semble raisonnable mais les propositions s’étalent entre cette fourchette basse et 9A.

Plus d’infos sur le site de Mineral Spirit

Laisser un commentaire

quatre × 5 =