Ascension du Cerro Torre : Un Noël pas comme les autres




Fred Degoulet raconte son ascension à Noël dernier d’une des plus belles montagne du monde : Le Cerro Torre en Patagonie Argentine.


Une certaine habitude météo commence à faire ses preuves dans le massif du Cerro Torre. Chaque année vers Noël, il y a une fenêtre de beau. Comme si le père Noël aimait les grimpeurs et alpinistes et leur faisait à tous un cadeau commun, une ascension. Et quel cadeau, dans cette contrée si hostile et magnifique.
Notre plus beau présent cette année fut le Cerro Torre par la face ouest, la voie mythique faite de neige, givre et glace. Imaginez grimper sur une meringue géante, il n’y a pas d’équivalent, c’est juste un mirage, un phantasme d’alpiniste, une ascension orgasmique à chaque coup de piolets.

Un beau créneau de 6 jours de beau, sans vent, est prévu à partir du 23 décembre et c’est l’effervescence à El Chalten. Des plans sont échafaudés dans les quatre coins de la ville. Mais au fur et à mesure que la date du 23 arrive le créneau est de plus en plus court, comme d’habitude. Ce qui est sûr lorsque nous partons pour bivouaquer à « Nipo Nino » c’est que l’on a deux jours et demi de beau sans vent.
Notre projet est de faire l’ascension de la face ouest du Cerro Torre par la voie « Ragni ».Ensuite descendre en rappel par la voie « El arca de los vientos » et au niveau du « col de la conquista », essayer la première répétition de la voie « Venas Azules » qui amène au sommet de la Torre Egger

Laisser un commentaire

quatre × trois =