Ascensions en série sur le Cerro Torre

Les bonnes conditions climatiques ont permis une série d’ascensions sans précédent sur le Cerro Torre en Patagonie argentine.

Après le déséquipement l’année passée de la voie du compresseur (déséquipement qui avait généré une énorme polémique) et après la réussite en libre de la voie par David Lama (Réalisation elle aussi entachée par une polémique sur le matériel laissé en place lors d’une première tentative) , c’est sur la voie Ragni de Lecco que les prétendants au sommet tentent leur chance.

La face Ouest du Torre avait été plutôt tranquille ces 8 derniers mois, a l’exception de la remarquable tentative d’ascension hivernale réalisée par le suisse Dani Arnold en compagnie de Mario et Stephan Ruoss, en août dernier, tentative abandonnée au niveau du Headwall.
Le 12 novembre dernier, ce sont les suisses Andreas Abegglen, Lucas Desax, Lorenz Frutiger et Martin Hostettler, qui ouvrent le bal, suivis trois jours plus tard par les allemands Claus Haberda et Michi Worthl.

Colin Haley en vient à comparer la voie sur son blog a la Colton-MacIntyre, en un peu plus dur…

Le 28 ce sont 4 équipes qui font la queue dans la voie : Guido Unterwurzacher et Max Berger (Autriche); Jakub Radziejowski et Marcin Tomaszewski (Pologne); Eduardo Gonzalez et deux compagnons (Espagne); Andrea Di Donato (Italie) et Colin Haley (USA), en 17h de Niponino jusqu’au sommet.
Le lendemain, Tine Cuder, Domen Kastelic et Rok Stubelj réalisaient la première ascension slovène.


Mais c’est à Noël que le gros rush s’est produit. Selon les estimations de Rolando Garibotti sur son blog Pataclimb,  28 personnes ont gravit la voie Ragni au Cerro Torre pour Noël. cinq personnes le 24, le reste le 25. 
Les premiers au sommet furent les allemands Germans Markus Brand et Thomas suivis par le guide argentin Max Odell, avec pour client Agustin Raselli   (seconde ascension guidée, la première étant a mettre au compte du guide allemand Michi Wärthl plus tôt ans la saison).
Ensuite se sont les français Fred Degoulet et Ben Guigonnet qui sont parvenus au sommet à 7h30 du matin suivis plus tard dans la journée par les argentins  Dante Alegria, Julian Casanova et Pablo Pontoriero, en compagnie de l’américain Colin Haley et du canadien Jon Walsh (seconde ascension de Colin en moins d’un mois).
Parmi les suivant, on trouve également le belge Sean Villanueva followed.

Plus d’infos sur la voie sur le site de Pataclimb

Laisser un commentaire

deux × quatre =