Assises de l’Alpinisme : Quelle montagne en 2020 ?

Sur Grenoble, les 1 & 2 avril 2011 et sur Chamonix, le 28 mai 2011, se tiendront les premières assises de l’alpinisme, parrainées par Catherine Destivelle et Pierre Mazeaud. L’objectif : à travers la voix des alpinistes, affirmer ce qui caractérise l’alpinisme, et engager le débat avec l’ensemble des pratiquants de la montagne, avec les pouvoirs publics et avec les institutionnels sur la place de cette activité dans la société et dans l’ensemble des pratiques de la montagne. Afin d’aller au fond des choses et pour donner un signal fort, les Assises se dérouleront dans deux lieux emblématiques de l’alpinisme et du tourisme alpin :
• 1er et 2 Avril 2011, Grenoble : organisation en public de plusieurs tables rondes autour des thèmes principaux issus du travail des Cafés Montagne.
• 28 mai 2011, Chamonix : suite aux débats tenus à Grenoble, proposition d’un Manifeste et interpellation des fédérations et des pouvoirs publics sur leur engagement et leurs actions pour une reconnaissance et un développement plus affirmés de l’alpinisme et des activités de montagne qui lui sont proches.


Parce que, récemment, les pratiques de la montagne se sont multipliées et considérablement diversifiées, nous pensons souhaitable, non d’opposer, mais de distinguer ces activités les unes des autres. Il nous importe, en effet, de mettre en évidence celles qui, comme l’alpinisme, proposent de s’engager en montagne hors des espaces aménagés et sans se préoccuper de compétition organisée. La démarche de l’alpinisme, en effet, ne se veut ni confrontation avec une montagne équipée, ni confrontation des hommes entre eux, mais découverte et fréquentation d’un milieu préservé en tant que terrain d’aventure.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.