Au sujet du Tour des Annapurna…

Beaucoup de choses ont été écrite sur ce trek le plus célèbre du Népal. Pendant longtemps ce fut l’itinéraire le plus fréquenté de l’Himalaya.
Et à juste titre !
Les paysages sont superbes, la diversité des milieux naturels, des populations et des cultures est surprenante. Cette idée d’un tour de massif avec le point d’orgue d’un col élevé est également particulièrement attractif.

En complément des photos du portfolio…

Mais qu’en est-il aujourd’hui ?
Avec l’augmentation de la fréquentation et l’urbanisation singulière des lieux d’étapes, la route en service jusqu’à Chame et bientôt opérationnelle jusqu’à Manang, les grands chantiers hydro-électriques entre Bhulbhule et Nagdi, comment les touristes à pied s’accommodent-ils de cette réalité ?
Il faut reconnaitre qu’une fois sur place la déception risque d’être importante. Car la plupart des randonneurs ne s’attendent pas à cette réalité durant les quatre premiers jours de trek.
Ni la route et les jeeps, ni les chantiers et les camions, ni la nature bouleversée par des infrastructures importantes ne peuvent décemment contribuer à une unicité avec la nature, avec les habitants et avec l’Himalaya.
Et je n’ai surtout rien contre la route… Bien au contraire. Elle EST. Tout simplement.
«Goudronnée et à deux voies jusqu’à Manang, ça serait le top !!!».

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.