Avalanche de Valfréjus : quelles responsabilités pour l’armée ?

Cinq légionnaires sont morts dans la catastrophe qui a eu lieu lundi près de la station savoyarde. Les professionnels de la montagne s’interrogent car les bulletins météo avaient signalé un danger.

L’avalanche qui a emporté, lundi, un groupe de soldats près de la station savoyarde de Valfréjus, a tué cinq d’entre eux, âgés de 21 ans à 33 ans. Deux autres, toujours hospitalisés, sont grièvement blessés mais leurs pronostics vitaux ne sont pas engagés, selon la 27e brigade d’infanterie de montagne (Bim) dont ils dépendent.

Le groupe décimé était composé d’une cinquantaine de légionnaires du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol. Ce régiment, basé sur le plateau d’Albion (Vaucluse), est rattaché à la 27e Bim qui regroupe les forces alpines de l’armée de terre, dont trois bataillons de chasseurs alpins.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.