Bergers et ours cohabitent avec l’incohérence écologiste dans les Pyrénées

        Depuis près de 40 ans, bergers et éleveurs des Pyrénées, détenteurs d’un savoir faire ancestral qu’ils ont su adapter à l’évolution des techniques et connaissances nouvelles, sont confrontés aux incohérences des mouvements écologistes, donneurs de leçons autant pour la sauvegarde de l’ours que pour la protection des troupeaux.

        Ces incohérences, Bruno Besche Commenge, socio-linguiste, a su les mettre en évidence. Qu’il s’agisse du FIEP et de son président, Gérard Caussimont, par ailleurs administrateur et membre du Comité Scientifiques du Parc National des Pyrénées ou de Laurent Nédélec, garde au Parc National des Pyrénées en passant par l’incontournable et médiatique Alain Reynes, Directeur de l’ADET-Pays de l’ours.

        Est-cela que le Président du FAPAS, Roberto Hartsanchez, appelle ‘l’escroquerie écologique’ ?

En savoir plus….

 

Laisser un commentaire

18 − sept =