Bilan du trail de Douvres

C’est avec un nouveau record d’affluence, avec 340 coureurs, que s’est déroulé le trail de Douvres, près d’Ambérieu en Buget dans l’Ain.

Prévisions météo postives et retour du soleil au petit matin, c’est dans de très bonnes conditions météorologique que 175 coureurs sont partis sur le semi-marathon de Luisandre (challenge de l’Ain des courses de montagne) et 166 sur le 13 kilomètres du jour.

Suite aux caprices de la météo, le terrain très glissant a créé quelques difficultés notamment dans le col de Luisandre ou dans sa descente avec quelques chutes. Malgrè quelques remarques de coureurs, la course était très bien indiquée avec de nombreux panneaux à suivre et flèches au sol. Il semblerait que beaucoup de coureur n’ont pas encore l’habitude de lever les yeux pour suivre un parcours nature.

Le parcours était tout de même très roulant, sans de grosses difficultés techniques, ce qui a permis à des marathoniens de s’imposer. Les coureurs ont pu passer sur de magnifiques portions avec la traversée d’une forêt, le contour d’un château, un déroulé au milieu de cochons, … et des vues surplombant la région. En bref, de très jolis passages et paysages sur une course au Pays de l’Ain.

Je regrette personnellement le nombre de ravitaillements (4 sur le 21 kilomètres) qui me semble énorme pour une épreuve de trail.
J’aimerais également passé un petit coup de gueule aux personnes se permettant de jetter leurs topettes, ou gobelets en plastiques en pleine nature. L’organisation avait prévu suffisamment de poubelles aux différents ravitaillements pour pouvoir déposer nos déchets. Je trouve cela dommage qu’il faille rappeler que ce n’est pas cela l’esprit trail, et que le respect de l’environnement par les coureur est primordial !

Sur le semi, c’est Arnaud BONIN (Ambérieu Marathon) qui monte sur la première marche du podium en 1h25’11 devatn Fabien ANTOLINOS (Decines Mezieu) qui le talonne en 1h26’36.

Sandrine ETIENNE est la première féminine (62e au scratch) en réalisant le parcours avec 900m de dénivelé positif en 1h57’40. Première féminine.

Du côté de la course de la Roche Fendue (13 kms), c’est Paul DURANT qui s’impose en 59’37 devançant Romain TOMASI de 34 secondes.

Patricia MOREL, première féminine, termine en 61e position au scratch en 1h19’59.

Photo : organisation

Laisser un commentaire

douze − quatre =