Biodiversité – Environnement – Après avoir conquis les montagnes des Pyrénées, le bouquetin à la conquête de la toile

Arrivés pour les premiers en juillet 2014 dans les Pyrénées, ils représentent les pionniers de la nouvelle population de Bouquetins ibériques sur le massif pyrénéen.

Disparus depuis 1910 des crêtes pyrénéennes françaises, ces animaux sauvages emblématiques font l’objet d’un programme de réintroduction associant le Parc national des Pyrénées et le Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises.

C’est leur histoire et leur actualité que les équipes du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises et du Parc national des Pyrénées vous proposent désormais de suivre sur le site internet dédié :

www.bouquetin-pyrenees.fr

Grâce à une approche privilégiant les visuels, cette vitrine vous permet de mieux connaitre les

Bouquetins ibériques (leur histoire, leur quotidien, leur habitat et leur « carte d’identité »…), de comprendre le programme de réintroduction (d’où ils viennent, les acteurs, les sites de lâcher…), de s’impliquer dans la préservation de l’espèce et de disposer d’outils de sensibilisation et d’information pour le grand public et les scolaires.

C’est également une invitation à laisser libre cours à votre imagination en apprenant à reconnaître les bouquetins grâce à leur fiche d’identité et aux nombreuses photos, vidéos et fonds d’écran, en téléchargement.

Vous pouvez contribuer à une meilleure connaissance de leurs déplacements en partageant vos observations et même réaliser un don pour devenir parrain d’un bouquetin.

Le site internet est adapté à tous les publics.

C’est une nouvelle histoire entre les Bouquetins ibériques et vous qui débute aujourd’hui

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.