Cédric Lachat empoche Silbergeier, Nina Caprez tout proche du but…

Après un round d’observation début juin qu’elle nous avait détaillé, la falaisiste suisse Nina Caprez a mis un terrible essai ce week-end dans son projet ‘Silbergeier’, la grande voie mythique du Rätikon (8b+, 6 longueurs, ouverte par Beat Kammerlander). Avec de la patience, Nina enchaine petit à petit les longueurs en lâchant des essais car la météo est particulièrement mauvaise… Elle reste toute la journée dans la voie, un véritable pugilat sous les nuages… Arrivée en haut du dernier 7c+, après un combat de la mort sous le froid glacial, la pauvre n’a pas pu sortir car les derniers mètres étaient complètement mouillés… Retour à la case départ dans la douleur, si près du but…

Hier, Nina est retournée dans la voie pour accompagner son compagnon Cédric Lachat qui, à son tour, tente sa chance. Cédric  enchaîne du premier coup toutes les longueurs du bas jusqu’à la 3ème longueur en 8a+ qui lui coûte quelques essais. Nina donne ensuite à Cédric toutes les méthodes de la longueur-clé en 8b+ et après 2 tentatives, et cela passe !  Quelques essais infructueux plus tard, le dernier 7c+ rompt aussi et Cédric sort au sommet vers 16 h !

Voici en exclusivité les confidences de Cédric :

‘J’ai jamais eu si mal au pieds et à la peau de ma vie ! J’ai réussi ‘Sibergeier’ grâce à ma chérie qui m’a traité comme un prince. Je n’ai rien eu d’autre à faire que grimper, Nina a porté et tiré le sac toute la journée. C’est la grande voie la plus dure qu’il m’a été donné de réaliser, les longueurs sont complètement mutantes ! J’ai fait l’un des plus gros combats de ma vie ! J’avais déja effectué une montée auparavant dans l’itinéraire pour caler à la va-vite les longueurs dures en 8b et 8b+. je peux donc dire que je m’en tire bien en la faisant si vite. Vu comme certains passages sont aléatoires, j’aurai pu faire mille essais !’

 

Laisser un commentaire

12 + 1 =