Ces stations de ski et campings menacés par le réchauffement climatique

Les inondations ou le manque de neige mettent en péril un nombre grandissant de petites stations de montagne ainsi que des campings trop exposés.

Il n’y a pas que les Maldives dont l’avenir touristique est menacé par le réchauffement climatique. Tout près de nous, de petites stations de ski installées à faible altitude commencent à fermer tout comme des campings trop exposés aux inondations. Au cours de la semaine ont ainsi été annoncées la fermeture du domaine skiable du Puigmal (Pyrénées orientales) et l’interdiction de réouverture de deux campings du village de Saint-Béat (Haute-Garonne). Selon les projections de l’OCDE, un réchauffement de 2°C ramènerait en Haute-Savoie le nombre de stations où l’enneigement est assuré de 35 à 18 et même à 7 pour un réchauffement de 4°C.

«Au cours des trente dernières années nous n’avons quasiment connu aucune fermeture de stations mais les choses vont bien changer pour les trente ans à venir», estime Laurent Reynaud, délégué général de Domaines skiables de France, la structure qui regroupe les exploitants de remontées mécaniques. Selon lui, la cause de ces fermetures serait néanmoins plus économique que climatique. Certaines sont en effet structurellement déficitaires et il devient de plus en plus difficile pour les collectivités locales de boucher les trous alors que leurs budgets se resserrent.

Lire l’article

Laisser un commentaire

18 − 5 =