Chamonix divorce à l’amiable de sa Compagnie du Mont-Blanc

Chamonix veut investir plus de 100 millions d’euros dans son domaine skiable.
Elle résilie les concessions de la Compagnie du Mont-Blanc.


« C’est le bon moment pour renégocier les contrats. » Eric Fournier, le maire de Chamonix, et Mathieu Dechavanne, le PDG de la Compagnie du Mont-Blanc (CMB) sont d’accord sur ce point. Plus question d’attendre 2018, date à laquelle s’achèverait officiellement la délégation de service public confiée par la ville à la CMB pour la gestion de son domaine skiable. « Attendre sept ou huit ans est jugé beaucoup trop long et Chamonix risque de décrocher par rapport à ses concurrentes suisses ou autrichiennes », juge Eric Fournier, qui estime que près de 100 millions d’euros d’investissements sont à programmer d’urgence. Il n’y aura pas d’extension du domaine skiable, mais une requalification : par exemple, aux Grands Montets seront installées sept remontées au lieu de neuf ; la télécabine du Tour sera remplacée pour un coût d’au moins 15 millions d’euros. 


Lire l’article

Laisser un commentaire

sept − 3 =