Climat – Montagne – Les glaciers d’Asie centrale fondent vite

Les glaciers d’Asie centrale ont fondu quatre fois plus que la moyenne mondiale depuis le début des années 1960, perdant 27% de leur masse, selon une étude parue lundi.

D’ici à 2050, les températures plus élevées à cause du changement climatique pourraient faire disparaître la moitié de la glace restante des glaciers du massif du Tien Shan, précise l’étude, publiée dans la revue Nature Geoscience.

Or ces glaciers sont une source d’eau cruciale pour les habitants du Kazakhstan, du Kirghizstan, d’Ouzbékistan et d’une partie du Nord-Ouest de la Chine.

« Les glaciers sont en fait d’énormes réservoirs d’eau. Ils peuvent équilibrer les volumes d’eau entre les années humides et les années sèches », souligne l’un des coauteurs de l’étude, Doris Duethmann, chercheuse au GFZ German Research Centre for Geosciences à Potsdam.

« Au cours d’une année, les précipitations de l’hiver sont stockées jusqu’à l’été, moment où elles sont libérées comme eau de fonte », a-t-elle expliqué à l’AFP par mail.

Les glaciers du Tien Shan ont perdu en moyenne 5,4 milliards de tonnes de glace par an depuis les années 1960. Pendant cette période, leur surface s’est réduite d’environ 3.000 kilomètres carrés.

La vitesse à laquelle ils ont rétréci s’est fortement accélérée dans les années 1970 et 1980.

En savoir plus….

Voir également :

Sources d’eau cruciales, les glaciers d’Asie centrale fondent quatre fois plus vite que la moyenne

Les glaciers d’Asie centrale fondent vite

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.