Combat à coup de crampons sur le Manaslu (camp 2)

L’automne débute bien sur le Manaslu (Népal). Atteindre le sommet de ce 8.000 mètres est cette année particulièrement à la mode : plus de 250 alpinistes étrangers tentent de le faire actuellement.

Et voici que deux individus se sont bagarrés au camp 2. Et l’un d’entre eux à fini à l’hôpital, à Katmandou.

Le Himalayan Times rapporte que les deux hommes impliqués dans le combat sont tous deux chinois. Apparemment, des témoins ont vu deux groupes d’alpinistes chinois se disputer lorsque l’un des hommes a pris un crampon, a chargé un autre alpiniste et l’a poignardé avec au niveau de la poitrine. L’agresseur a ensuite fui les lieux pendant que sa victime était prise en charge par le personnel médical.

Rivalité à très haute altitude

La victime de l’attaque se nomme Peng Tao. Il a été blessé à la poitrine par les pointes des crampons d’alpinisme et a été transporté par avion à Katmandou pour y recevoir les soins appropriés. Sa vie n’est plus en danger.

Et il y a de fortes chances qu’il retourne sur les flans du Manaslu pour continuer l’expédition.

Apparemment, les deux protagonistes travaillaient ensemble en Chine, mais l’un d’eux a récemment quitté l’entreprise pour démarrer sa propre entreprise. Cette rivalité pourrait être à l’origine de la violente dispute. L’incident a été signalé par la police népalaise.

Problèmes de ravitaillement

Les responsables des expéditions sur Manaslu pensent que les assauts sur le sommet pourraient avoir lieu dès le milieu de la semaine prochaine, si le temps le permet.

Reste que la densité d’alpinistes sur la montagne cause des problèmes de ravitaillement évidents. Depuis quelques semaines, en raison de l’accès restreint au camp de base par les hélicoptères, de nombreuses expéditions ont de la difficulté à se ravitailler et à se préparer correctement pour leurs tentatives depuis le camp de base.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.