Comment devenir chien de recherche en avalanche ?

N’est pas chien d’avalanche qui veut. Le PGHM possède 25 chiens d’avalanche, tous formés à Gramat, au CNICG, commandé par le colonel Dalier.

«Les chiens ont environ dix mois quand ils passent quatre semaines de tests d’aptitude et vétérinaires pour voir s’ils correspondent au standard gendarmerie. Pour être sélectionnés, ils ne doivent être ni agressifs ni peureux car ils sont appelés à prendre l’hélicoptère… Il faut qu’ils soient sociables avec leurs congénères et les gens, et aussi joueurs : tout l’apprentissage se fait par le jeu». Un choix capital. «Nous en achetons 1 sur 5.» 80 % sont des malinois, réputés pour leur odorat et leur vitalité, 12 % des bergers allemands. Un dresseur instructeur travaille ensuite le chien pendant trois mois et le prépare à son entrée en formation. Après ce débourrage, il rencontre son futur maître. Une étude caractérologique est nécessaire pour que l’équipe soit la plus parfaite et efficace possible. Si le dresseur doit donner un avis, c’est en général le chien qui choisit son maître. Quatorze semaines de formation leur permettent de faire connaissance. Il est important que les deux travaillent en symbiose, se connaissent à fond. Progressivement, le dresseur se retire de l’affect du chien.

Lire l’article

Laisser un commentaire

13 + dix-sept =