Communiqué de la Prefecture des Alpes Maritimes suite à l’accident survenu hier dans le canyon du Riolan

En raison des conditions d’enneigement important et du cumul des précipitations sur l’ensemble du département, le niveau d’eau dans les canyons et les rivières est plus important que les années précédentes, accentuant d’autant le risque de noyade.

Ces conditions météorologiques défavorables rendent nécessaire la mise en oeuvre de « bons réflexes » préalablement à l’exercice du canyonisme.

Le canyonisme est une activité sportive se déroulant dans un milieu souvent engagé avec des conditions de pratique pouvant varier très rapidement à cause des variations de débit d¹eau. Il conviendra donc d’agir avec toute la connaissance, la conscience et le discernement nécessaire à une pratique raisonnée.

1. SE PREPARER

1.1 En s’informant

<sur la réglementation locale

<sur le parcours : cotation, dénivelé, conditions particulières, horaires,y compris marche d’approche et retour, en consultant les topo-guides, les plaquettes d’informations, les organismes professionnels ou associatifs d’encadrement

<sur les échappatoires, routes, accès supplémentaires (carte IGN 1/25 000)

<sur le débit d’eau (dépendant des précipitations antérieures, de la situation géographique, de l’altitude, de l’importance du bassin versant ).

<sur les capacités tampon du bassin (couvert végétal, type de roche, état de saturation) et les temps de réponse en cas de précipitations et/ou de fonte des neiges et glaces, en amont

<sur la météo (température, précipitations, risques d’orage…)

<sur la régulation artificielle des débits des cours d’eau

<sur le moyen le plus rapide de déclencher les secours

1.2 En anticipant

<éviter de partir seul

<adapter le choix de l¹itinéraire et de la progression dans le canyon au niveau technique et physique de chacun des participants. Ne surestimez pas vos capacités ni celles de ceux qui vous accompagnent

<prévoir une marge horaire de sécurité

<prévoir de partir suffisamment tôt

<prévenir une tierce personne de l¹itinéraire choisi et de l¹heure probable de retour

<prévoir nourriture et boisson

<choisir l’équipement individuel et collectif en rapport avec l’itinéraire sélectionné

2. PROGRESSER EN SECURITE

<progresser ensemble, à vue les uns des autres

<contrôler systématiquement les amarrages et prendre les mesures en conséquence

<adapter le choix des techniques de progression et d’agrès au niveau technique et physique de chacun des participants, en relation avec les obstacles rencontrés dans le canyon (assurage, auto-assurage, accès aux amarrages sécurisés, corde réglée en hauteur, rappel débrayable, rappel guidé, rappel dévié, rappel assuré )

<vérifier systématiquement la faisabilité d¹un saut ou glissade dans les vasques (profondeur, encombrements, mouvements d’eau, etc.)

<rester très vigilant face aux différents mouvements d’eau (rappel, drossage, siphon ), au besoin ou en cas de doute, les éviter

<rester attentif à l¹évolution météorologique

<surveiller une montée éventuelle du niveau d’eau et savoir agir en conséquence

<savoir renoncer, se mettre à l’abri ou échapper en cas de :

– dégradation des conditions météorologiques,

– dégradations des conditions physiques de certains membres du groupe,

– mauvaises conditions de terrain,

– équipement défectueux,

– progression trop lente.

Ces recommandations particulières s’ajoutent à celles figurant déjà sur l’arrêté préfectoral n°98.000481-bis du 22/12/1998 (articles 6 et 7), réglementant la pratique du canyonisme.

Un outil d’aide à la décision a été mis en place par la Fédération France -Canyons :

http://www.france-canyon.org/l-outil-d-aide-a-la-decision.html

Les règles de sécurité sont disponibles au lien suivant :

http://www.ffme.fr/federation/page/textes-et-reglements.html#canyonisme

Dans un souci de sécurité et d’intérêt général, il est impératif de respecter et de faire respecter ces consignes.

Toute imprudence dans l’inobservation de celles-ci risquerait de vous mettre en danger ainsi que les secouristes chargés de vous porter assistance.


Photo Guillaume Coquin

Photo Guillaume Coquin

Laisser un commentaire

treize − 3 =