Composition du Jury des Piolets d’Or 2014

Les Piolets d’Or 2014 auront lieu du 26 au 29 mars à Chamonix-Mont-Blanc (F) et Courmayeur (I)

___________________________

Un Jury 2014 de très haut niveau d’expertise, aux approches complémentaires, à la culture montagnarde dépassant le cadre et les frontières de l’alpinisme Plus que l’ascension d’un sommet, ces représentants du monde « d’en haut » ouvrent les voies d’un univers où chacun peut s’élever en montagne plutôt que simplement « grimper dessus », et parfois partir plus sereinement à l’assaut de ses montagnes intérieures.

Ils ont posé leurs pas et leurs regards sur tous les grands massifs de la planète. Ingénieur, physicien, écrivains, éditrice, journalistes, comédien, alpinistes pro,…, les membres du Jury des Piolets d’Or 2014 représentent également toutes les tendances de l’Alpinisme, de l’escalade sportive défiant les lois de la gravité aux espaces où l’oxygène se fait rare, et où seul l’esprit permet au corps de dépasser ses limites.

Les Piolets d’or sont fiers et honorés d’accueillir cette année comme membres du jury des alpinistes renommés, admirés pour leurs réalisations et leur intégrité. Ces hommes et ces femmes, porteurs des valeurs et de l’éthique qui fondent les principes de l’alpinisme que les Piolets d’or entendent promouvoir, sont restés passionnés comme au premier jour. C’est avec spontanéité et simplicité qu’ils ont accepté d’être les membres du Jury des Piolets d’Or 2014.

Ils sont les ambassadeurs d’un alpinisme soucieux de respecter les montagnes et les hommes qui vivent à leur pied. Au-delà de la performance, ils mettent en valeur des gestes d’alpinisme qui témoignent que cette activité est une aventure universelle, humaine et culturelle tout autant que sportive.

JURY DES PIOLETS D’OR 2014

George Lowe (USA) est né en 1944. Il commence à grimper à 18 ans en Californie. Sa carrière de grimpeur s’étale sur plus de 40 ans. Sa plus célèbre ascension est la tentative qu’il a menée jusqu’à 150 m du sommet de l’arête N du Latok 1 au Pakistan (7145 m), en 1978 avec Jeff Lowe son cousin, Jim Donini et Michael Kennedy. Cette performance n’a toujours pas été égalée et l’arête reste vierge. Parmi la longue liste de ses succès, il cite volontiers son parcours du Nose (El Capitan, Yosémite), avec Alex Lowe, en un jour, en 1991, ou le Grand Teton en 1980, avec son père, George Jr, et son fils, George IV. L’alpiniste physicien a également ouvert des itinéraires célèbres en Alaska, notamment au mont Hunter et au Foraker.

Si Erri de Luca (Italie) est universellement connu des amateurs de littérature, nombreux sont ceux qui seront surpris de découvrir sa passion pour l’alpinisme et l’escalade où il a atteint un niveau très élevé. En 2002, Il est ainsi le premier quinquagénaire à avoir escaladé une voie cotée 8b. Il a beaucoup grimpé dans les Dolomites mais aussi parcouru les massifs himalayens. La montagne est parfois présente dans ses livres, particulièrement dans deux ouvrages : Sur la trace de Nives, et Le poids du papillon. Passionné par la Bible, celui qui était devenu ouvrier par idéalisme dans les années 70, a appris l’hébreu et le yiddish pour mieux l’étudier, chaque jour. Un esprit engagé, hors du commun, virtuose de la plume, du piolet et des mousquetons. Pour la petite histoire, Erri de Luca a également été membre du Jury du Festival de Cannes…

Catherine Destivelle (France) se révèle très jeune une grimpeuse extraordinairement douée. Elle atteint les plus hauts degrés dans les années 80, collectionne les podiums en compétition, avant de retourner vers l’alpinisme, avec le même succès. Ainsi ouvre-t-elle une voie en solitaire à la face ouest des Drus en 1991.
Les trois hivers suivants, elle se lance en solo dans les trois grandes faces nord des Alpes : Eiger, Jorasses, terminant par la voie Bonatti au Cervin. En Himalaya, elle a gravi la voie Yougoslave en libre à la Tour de Trango (avec Jeff Lowe), et la face sud du Shishapangma (avec Erik Decamp). Alpiniste star, Catherine Destivelle est aujourd’hui éditrice, conférencière, et grimpe toujours avec la même passion.

Denis Urubko (Russie) est né en 1973 dans le Caucase. Il a gravi les quatorze 8000 de la planète. Mais ce sont surtout ses ouvertures en style alpin, au Broad Peak en 2005 (avec Samoilov), au Manaslu en 2006 (toujours avec Samoilov), et au Cho Oyu en 2009, avec Boris Dedeshko qui l’on fait reconnaître en tant que spécialiste du style alpin à haute altitude.Cette voie très difficile a été distinguée par un Piolet d’or en 2010.
Denis est un habitué de la cérémonie, où il a été convié encore en 2012 pour sa nouvelle voie au pic Pobeda, réalisée avec Genadi Durov. A son actif, les ascensions hivernales du Makalu et du Gasherbrum 2.

Sungmuk Lim (Corée), 45 ans, vit à Séoul où il travaille pour le magazine Men and Mountains. Il a à son actif de nombreuses ascensions au Pakistan, parmi lesquelles une nouvelle voie au Brakk Zang au glacier de Nangma, au Khache Brangse (5560 m) et au Ghonboro (5500 m) dans la vallée d’Arandu. Il y a aussi gravi le Shikari (5928 m) et le Mustum (5620m), en Hindu Raj. Il ouvre une voie sur la Tour de Trango en 2003, gravi la face sud du magnifique Siguniang en Chine, l’année suivante, et le Hunza Peak, à nouveau au Pakistan, en 2009. Il avoue un penchant marqué pour les montagnes du Tibet oriental. Rappelons que la montagne couvre 70 % de la superficie de la Corée et que les adeptes des activités montagnardes se comptent par millions au pays du Matin calme.

Karin Steinbach, (Allemagne) originaire de Munich, vit à Saint Gall en Suisse où elle exerce le métier de journaliste indépendante, d’écrivain et conférencière. Elle a édité des ouvrages spécialisés sur l’alpinisme et la montagne. Elle a écrit les biographies de Peter Habeler, (première ascension de l’Everest sans oxygène en compagnie de Reinhold Messner en 1978), mais aussi de Ines Papert, Norbert Joos et Gerlinde Kaltenbrunner. Karin a également collaboré avec Alex Huber et Ueli Steck, figures de l’alpinisme mondial de très haut niveau. On lui doit un ouvrage sur l’alpinisme féminin écrit avec Caroline Fink. Elle pratique assidûment le ski et l’escalade, apprécie particulièrement les voies rocheuses des Alpes ainsi que les grandes ascensions classiques comme l’arête de Mittellegi à l’Eiger ou le Weisshorn.

____________________________________

Rappel Piolet d’Or carrière (communiqué disponible sur www.pioletsdor.com)

6ème PIOLET D’OR CARRIERE « Prix Walter Bonatti »

En 2009, le premier Piolet d’Or Carrière était attribué à Walter Bonatti, suivi par Reinhold Messner (2010),

Doug Scott (2011), Robert Paragot (2012) et Kurt Diemberger (2013).

Le sixième Piolet d’Or Carrière sera attribué cette année à John Roskelley. Cet alpiniste américain, né en 1948, vit à Spokane, dans l’état de Washington. Il était si peu connu en Europe que le célèbre magazine Mountain, dans les années où John commençait à faire beaucoup parler de lui, titra son portrait :

« Who is this man ? »….

Retrouvez toutes les informations sur http://www.pioletsdor.com

Suivez toute l’actualité des Piolets d’Or sur Twitter et Facebook

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.