Coupe du Monde de Laval : Noguchi et Gelmanov s’imposent, Glairon-Mondet et Bonder médaillés !

Magnifique salle comble pour ces finales de coupe du Monde à Laval ce soir ! On a eu droit notamment à un magnifique feu d’artifice français avec 5 athlètes présents en finale qui ont tout donné à domicile !

Côté féminin, domination japonaise avec Akiyo Noguchi qui l’emporte sur sa compatriote, la jeune Miho Nonaka qui a créé la surprise, en tête jusqu’alors avec 3 blocs alors que c’était l’invitée surprise de ces finales. Grâce à sa réussite en deux essais dans l’ultime bloc alors que Nonaka cale après la zone (3blocs en 6 essais), Noguchi (3 blocs en 4 essais) s’octroye une 4ème victoire d’affilée en coupe du Monde et bien évidemment le titre de vainqueur du classement général de la coupe du Monde ! Sa rivale, la britannique Coxsey, émoussée physiquement termine ce soir 5ème avec 3 blocs en 13 essais. Dommage aussi pour notre française Fanny Gibert qui était en 2ème position avant le dernier bloc, et qui ne bouge malheureusement pas dans le dynamique latéral sur grosses pinces plates, rétrogradant du coup au pied du podium (4ème, 3 blocs en 10 essais).

Du côté des messieurs, les finales ont été compliquées pour le padawan Alban Levier et le vétéran Stéphane Julien, respectivement 5ème et 6ème de cette finale avec uniquement le bloc 2 à leur actif, un jeté tournant derrière une arête. Au pied du podium, sans pression puisque assuré de gagner le titre du classement général, l’allemand jan Hojer fera à peine mieux, flashant le fameux problème. Avec deux blocs, grâce à l’obtention du dernier problème, un travail technique de gros modules, Jérémy Bonder s’offre son premier podium en coupe du Monde.

‘C’est ma 4ème finale de coupe du Monde, et ce qui est amusant de remarquer, c’est que j’ai fait respectivement 6ème, puis 5ème, 4ème et ici 3ème. Il me tarde déjà donc la prochaine !’ ironise le lotois.

Guillaume Glairon-Mondet prendra l’argent grâce à sa réussite du bloc 3, un bloc tout en sensation de pieds et en compression. ‘J’ai changé de chausson avant mon essai victorieux car je sentais que mon pied partait un peu et je sais que sur les appuis en volumes j’ai besoin de gommes plus rigides. C’est un peu supersticieux comme truc mais comme cela se joue aussi au mental, j’y ai peut-être davantage cru et cela a marché !’ confie t’il. Grâce à cette belle seconde place, Guillaume termine à une belle 3ème place du classement général de la coupe du Monde.

Guillaume n’a rien pu faire dans le premier bloc, que seul le russe Gelmanov a réussi flash, le plaçant immédiatement en tête des débats. Une place qu’il ne quittera plus, réussissant les 4 blocs de finale avec une relative aisance (4 blocs en 8 essais).

Laval ponctue de belle manière une saga de 8 épisodes concernant la coupe du Monde de bloc 2014. La belle représentativité tricolore sur les phases finales est de très bon augure pour l’avenir. Et puis en matière d’organiation, 20 ans après, Albéric Lochu et les 150 bénévoles du comité local ont réussi l’ambitieux pari de faire renaître la fibre coupe du Monde dans la ville et le département de la Mayenne. Bravo à eux !

Portfolio complet des finales

Résultats complets de la compétition

Classement général final de la coupe du Monde femmes et hommes

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.