Critique de livre : Chroniques Chamoniardes

On avait découvert Yves Soltner au travers de son excellent roman d’escalade fiction ‘La légende d’Aksaï’

On le retrouve aujourd’hui avec un recueil de nouvelles baptisé ‘Chroniques Chamoniardes’

Yves Soltner nous entraîne cette fois au cœur du massif du Mont-Blanc à travers six nouvelles singulières, parfois inquiétantes, toujours envoûtantes…

 

Yves confirme avec cet ouvrage son talent de narrateur. Il y a du Ballu en puissance dans son style.
L’imagination de l’auteur nous permet de sortir des éternels récits d’ascensions et d’offrir des nouvelles pour le moins originales (‘La légende ocre du granite‘ ou ‘La 7ème vierge du Mont-Blanc‘)
On reste un peu sur sa faim une fois le livre terminé. Une sorte de regret qu’il n’y en ait pas plus. On espère donc avec impatience le prochain roman de Yves, en souhaitant que ce soit un bon gros livre, passionnant de bout en bout.

En attendant nous vous invitons vivement à vous procurer ‘Chroniques Chamoniardes’ et bien évidement ‘La légende d’Aksaï’ si vous ne l’avez pas encore fait.

 

« C’est un ouvrier du téléphérique qui, le premier, rapporta l’étrange nouvelle à Chamonix. Elle fit le soir même le tour des bars de la petite ville. » La couleur ocre du granite.

 

« Les guides et les cristalliers savaient depuis de nombreuses années que le phénomène serait un jour connu de tous. Tout d’abord imperceptible, le phénomène s’était accentué au fil des années, lentement, inexorablement… » Le jardin de Talèfre

 

« – Et … mon guide, inspecteur ?

– Raymond Molaz n’a pas survécu à ses blessures.

– Des blessures…?

– C’est de cela que je voudrais vous entretenir, madame. Sa dépouille présente de multiples plaies ouvertes. Que s’est-il passé là-haut ? » Retour à la Brenva

 

« – Le vieux Mattéo vient de passer l’arme à gauche les gars ! J’avais lâché l’info, à la cantonade, histoire de juger de l’effet produit sur la petite assemblée. J’étais loin de me douter que le sujet déclencherait un débat qui allait ébranler les convictions les plus profondes de chacun de mes cinq compagnons. » Une incroyable première

 

« – Avez-vous déjà entendu parler de la 7e Vierge, mon fils ?

– La 7e… ? Non, répondis-je en hochant la tête.

– Alors, le temps est venu. Puis le moine tourna les talons et s’éloigna rapidement dans l’allée du cimetière, me laissant seul avec le petit sac. » La 7e vierge du Mont-Blanc

 

« – En route petit, direction le glacier ! J’espère que les Bestioles seront au rendez-vous ce soir.

– Ben moi aussi Papy. Parce ce que l’année dernière on en a pas attrapé du tout… » Partie de chasse

 

Yves Soltner – Chroniques chamoniardes – éd. Tensing

 

Laisser un commentaire

onze + 15 =