Dans les Alpes, face aux loups, le ras-le-bol des éleveurs ovins

En 2012, les loups ont fait 6.000 victimes dans les troupeaux français. Leurs proies préférées sont les moutons et brebis. Dans le seul département des Alpes-Maritimes, on recense – pour l’année dernière – 2.500 ovins tués. La cohabitation entre ce redoutable carnassier et les éleveurs du département est de plus en plus difficile.

..

L’éleveur s’interroge sur l’avenir de son métier, qui a radicalement changé depuis l’apparition du loup, en 1992, dans le Mercantour. Il relève que le nombre d’installations de nouveaux éleveurs est en chute libre et s’inquiète de devoir parquer dans sa bergerie les moutons pour diminuer le risque d’attaques. Et économiquement, enfermer les moutons coûte cher.

En savoir plus….

Voir également :

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.