Dans les montagnes des Pyrénées, « L’homme ou bien l’ours »

Éleveurs, élus et chasseurs refusent de voir une ourse être amenée chez eux.

Eleveurs, chasseurs, élus locaux, habitants… Près de deux cents personnes se sont rassemblées hier à Laruns pour rappeler leur opposition au projet de réintroduction d’une ourse dans les Pyrénées-Atlantiques.

Ni banderoles ni cadavre de brebis dans les rues. Cette manifestation se voulait avant tout « un rassemblement de citoyens » organisé à l’appel de la FDSEA, des Jeunes Agriculteurs du comité de défense des trois vallées (Aspe, Ossau, Barétous) contre la réintroduction d’ours, et du GIC Montagne, qui regroupe les chasseurs de 44 communes.

En savoir plus…..

Laisser un commentaire

cinq − quatre =