Deux victoires françaises à la Coupe du monde d’escalade d’Arco !

Communiqué de la FFME :

Anouck JAUBERT prend l’or de la vitesse chez les femmes pour la 3e fois d’affilée, quand Romain DESGRANGES remporte sa première étape de Coupe du monde de la saison en difficulté. De son côté, Bassa MAWEM prend le bronze de la vitesse masculine.

Anouck JAUBERT, encore et encore de l’or !

Et de trois ! Anouck JAUBERT a pris à Arco sa troisième médaille d’or de Coupe du monde d’affilée, confortant sa première place au classement général provisoire. « Une compétition difficile où je n’ai pas été en confiance. Mais j’y ai cru jusqu’au bout et la réussite a été avec moi ! Je suis forcément enchantée par le résultat », réagissait la Française de retour sur terre après quatre runs irrespirables en phase finale ! Car des erreurs, la Française en a commises quelques unes. Mais son expérience et son réalisme ont tout de même fini par l’emporter ! Iuliia KAPLINA (RUS) et Klaudia BUCZEK (POL) complètent le podium.

Chez les hommes, Bassa MAWEM a ouvert son compteur de médailles ! Il monte sur son premier podium de la saison, le bronze autour du cour « j’avais de bonnes sensations et c’est ce que je retiens pour cette compétition », assure – pragmatique – le grimpeur. Prometteur à moins de trois semaines des Championnats du monde d’escalade de Paris ! Le plus rapide ce week-end était encore une fois le Polonais Marcin DZIENSKI, qui bat en finale l’Ukrainien Danyil BOLDYREV.

Romain DESGRANGES offre la première victoire de la saison à l’équipe de France de difficulté

Chez les femmes, la finale comptait sur sa starting list deux Françaises. Julia CHANOURDIE termine à la 8e place, quand Mathilde BECERRA manque le podium pour un seul mouvement (4e) !

Devant, Anak VERHOEVEN (BEL) prend sa première victoire en Coupe du monde. Elle est accompagnée sur le podium par KIM Jain (KOR) et Janja GARNBRET (SLO).

Chez les hommes, Romain DESGRANGES a vite fait oublier des qualifications en demi-teinte par un run de demi-finale parfait : il est le seul à sortir la voie. « Cela m’a permis d’aborder le dernier tour confiant », assure le champion français. Il ne croit pas si bien dire : en finale, le grimpeur passe en dernier et parvient à monter aussi haut que Jakob SCHUBERT (AUT), après 44 mouvements. Ce sont bien les résultats de la demi-finale qui propulseront finalement Romain DESGRANGES sur la plus haute marche du podium !

« Je savais que j’avais toutes mes chances à Arco. Comme à Imst (AUT) la semaine dernière, c’est un grand mur en Italie : les voies sont souvent très longues et ciblent les capacités de résistance des grimpeurs », explique le Chamoniard, dont les qualités énergétiques sont assurément le point fort ! « En finale, je fais un début de run sans fausse note. A la mi-voie, je commets une erreur et ne parviens à rester dans la course – et à aller chercher la marque de SCHUBERT, ndlr – que grâce à un talon salvateur », raconte le vainqueur du jour. Sur le podium, l’Autrichien prend l’argent, quand le Russe Dmitrii FAKIRYANOV termine avec le bronze.

De bon augure pour les Championnats du monde pour Romain DESGRANGES ? « Bien sûr, il est plus facile d’aborder une telle compétition avec derrière soi une belle performance. Mais en réalité, cela ne devrait pas compter : que la dernière prestation soit bonne ou mauvaise, il faut aborder la suivante de la même manière : on oublie tout et on remet les compteurs à 0 ! »

Tous les résultats

Cette fois-ci on y est presque : rendez-vous le 14 septembre pour les Championnats du monde d’escalade de Paris !

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.