Développement durable : Une nouvelle PAC en faveur de l’agriculture de montagne selon le commissaire européen.

L’agriculture de montagne est essentielle au développement et à la vie des vallées des territoires de montagne notamment à travers l’élevage et le pastoralisme. C’est grâce à l’action des hommes et de leurs bêtes que peuvent être préservés les paysages indispensables au tourisme mais aussi de nombreuses espèces animales et végétales. Nombreux sont ceux qui pensaient que l’agriculture de montagne était morte notamment chez les écologistes dont certains élus préconisent ouvertement aux éleveurs et bergers des Alpes du Sud de changer de production et de métier en devenant accompagnateurs en montagne afin de favoriser le tout sauvage et la présence du loup. Délire intellectuel, incompétence manifeste et double langage aujourd’hui contredit par le commissaire européen à l’agriculture.

L’Europe plus attentive à l’agriculture de montagne

En visite en Pays de Savoie, Dacian Cilios, commissaire Européen à l’agriculture est allé à la rencontre des acteurs économiques à Saint Jorioz. Il a pu se faire une idées des diverses filières de production telles que viticulture, élevage, arboriculture et fabrication de fromages.

Selon le Dauphiné Libéré du 14 septembre : « Le commissaire européen s’est voulu rassurant pour l’agriculture de montagne. « Vous avez réussi à transformer les handicaps en avantages. Vous avez su les mettre en valeur » félicite-t-il. Et d’assurer « une reconnaissance soutenue aux jeunes agriculteurs dans l’avenir européen. » L’importante contribution des uns et des autres, notamment du député européen savoyard, Michel Dantin a-t-il insisté, a permis de « proposer une réforme avec un degré de qualité supérieure. »

Attendons de savoir quel goût définitif aura la sauce qui se prépare pour cette agriculture de montagne dont les filières d’élevage sont de plus en plus confrontées à la problématique des grands prédateurs. Un sujet qui ne semble pas avoir été abordé.

Louis Dollo

Laisser un commentaire

un × un =