Défi le 29 février 2012 : Ascension express de la Croix de Chamrousse par un skieur paraplégique

Nathanaël Schaeffer tentera d’établir à ski de randonnée* un record de vitesse aller-retour à la Croix de Chamrousse, station de ski près de Grenoble.

 

Paraplégique suite à un accident de montagne survenu en mai 2005, Nathanaël Schaeffer est un sportif accompli pratiquant régulièrement le vélo couché, le ski de piste, le ski de fond et le ski de randonnée.

 

Pour progresser à la montée en ski de randonnée, et contrairement aux autres activités sportives qu’il pratique en autonomie totale, Nathanaël a besoin de l’aide d’une petite dizaine de personnes. Ils forment ensemble un attelage similaire à celui d’un attelage de chiens traineaux, chaque personne étant reliée par une corde au bob ski dans lequel est assis Nathanaël.

Une fois atteint le sommet ou le col envisagé, la descente pour Nathanaël s’effectue en autonomie. C’est ainsi que depuis 2005, Nathanaël Schaeffer et ses compagnons ont réalisé ensemble une dizaine d’ascensions à la journée ou sur un week-end dans les Alpes.

 

Parallèlement il s’est constitué au fil des années une petite communauté d’amis, formant le coeur de l’association Nat’n’Co, créée suite à son accident, toujours prêts à l’accompagner pour qu’il continue de profiter des plaisirs de la montagne enneigée.

 

Ce mercredi 29 février, Nathanaël Schaeffer et ses compagnons, la plupart issus du club alpin français Dauphiné Ski Alpinisme, s’attaqueront à un défi unique : réaliser l’ascension et la descente les plus rapides possibles au départ de la station de Chamrousse à 1650m  jusqu’au sommet de celle-ci, la croix de Chamrousse à 2250m, soit un dénivelé positif de 600 mètres. Le cheminement s’effectuera au plus court par les pistes réservées à cet effet par la station de Chamrousse.

 


Rendez-vous le mercredi 29 février à 19h sur le front de neige de Recoin pour encourager Nathanaël Schaeffer et ses compagnons à l’occasion de la fête de Chamrousse.


 

* Pour la montée, la fixation des skis est dans une position qui laisse le talon libre et des peaux dites de « phoque » sont collées sur la semelle des skis empêchant le skieur de reculer. Pour la descente, les peaux sont retirées et la fixation est bloquée. Le ski de randonnée se pratique en milieu non aseptisé.

 

Plus d’infos :

Club alpin Français Dauphiné Ski Alpinisme : http://www.dauphine-ski-alpinisme.fr
Association Nat’n Co : http://natnco.free.fr pour se tenir au courant des sorties organisées

Laisser un commentaire

dix-neuf − 11 =