Disparition de Paul Keller pasteur et figure de l’alpinisme en Briançonnais et à Grenoble

Paul Keller, pasteur et guide de haute-montagne, est décédé le mercredi 21 janvier à Grenoble. Il reste l’une des figures de l’alpinisme et de l’Église Réformée en Briançonnais et à Grenoble.

Paul Keller, né en 1926 au Gabon, où son père Jean Keller était pasteur et missionnaire, est décédé le 21 janvier à Grenoble. La vie de cet homme d’exception à la fois pasteur et guide de haute montagne est profondément attachée au Briançonnais où il revenait régulièrement dans son chalet de Puy Saint Vincent.

À Strasbourg, lors de ses études de théologie, il suit les enseignement du philosophe Paul Ricoeur, et devient pasteur de l’église réformée du Briançonnais de 1951 à 1962 puis à Grenoble jusqu’en 1972. Tout en exerçant son ministère de pasteur du Queyras, de Freissinières et de L’Argentière, il devient guide de haute montagne et est l’auteur de plusieurs premières dans le massif des Ecrins.

Il participe aux expéditions dans l’Himalaya et réussit avec Guido Magnone la 1ère de la Tour Muztagh (7284 m) puis la célèbre 1ère ascension du Jannu (7773 m) en 1962 avec Lionel Terray. Il devient président du Syndicat National des Guides de Haute Montagne de 1976 à 1979 ainsi que professeur de théologie à la faculté de Montpellier (1973-1990).

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.