Dry Tool’ Styl’ 2013

Depuis quelques automnes reviennent les contests de dry tooling DTS (Dry Tool’ Styl’), lancé par 3 passionnés de la discipline ces événements amicaux prennent chaque années plus d’ampleur. Qui participe à ces contest ? Quel est la motivations des grimpeurs ? Quelle est la raison de ce succès ?

Tous les Tooleurs sont avant tout des grimpeurs passionnés, souvent même d’un très bon niveau. Cela évite les débordements sur des falaises ou l’on pourrait grimper ‘à main nue’.

Les motivations sont divers : Certains le pratique en entrainement à la saison des compétitions d’escalade sur glace, d’autres y voient le moyen de reculer les limites de l’alpinisme (en augmentant leurs potentiels physiques, ils peuvent envisager de passer en libre là où les anciens passaient en tirant au piton), d’autres font ça parce qu’ils préfèrent bourriner entre potes à l’extérieur plutôt que dans une salle surpeuplée où tout le monde se regarde en coin. Bien que de prime abord, proche de la cascade de glace, le dry n’a que peu de point commun avec cette activé engagée. En glace, la fatigue majeure vient de la frappe à répétition, la difficulté principale réside dans le choix judicieux de l’emplacement de cette frappe. En dry, on crochète un trou foré ! C’est un peu s’entraîner à une fissure sans protection en faisant du pan !

Le profil des organisateurs , anciens compétiteurs du circuit mondial glace / guides de haute-montagne / glaciéristes de haut-niveau / grimpeurs, a permis d’orienter le dry français de façon radical ! Émulation du groupe, ambiance amicale et envie de se donner à fond sont les éléments moteurs qu’ils ont voulu mettre en avant. Depuis la création du circuit DTS, une régle immuable est que chacune des étapes doit se passer dans un département différent, il faut qu’un maximum de grimpeurs puisse venir !

Le format de l’événement, copié sur les contests d’escalade, permet aux Tooleurs de taper autant d’essais qu’ils le désire, pas de stress du zip imprévu qui donne un rythme de grimpe coincé. Place à la fluidité et au dynamisme, les ouvreurs tracent des voies où blocage puissant, grand mouvement et balan impressionnant sont à l’honneur, tout cela pour la plus grande joie des supporters !

La dimension ‘familiale’ des événements, le faible nombre de sites de pratique fait que tout le monde s’est au moins croisé une fois, on s’encourage avec plaisir car l’enjeu est faible. Seul compte le fait que le grimpeur se donne à fond et tombe explosé physiquement. Les Organisateurs ont toujours récompensés les finalistes par tirage au sort avant le début de celle-ci, les grimpeurs sont encore plus détendus avant le départ !

Témoin de cette engouement, d’autres contests ont vu le jour, organisés par des participants du DTS. Les organisateurs du DTS redeviennent alors concurrents. La mayonnaise à prise !

Dates des Contests :

26 Octobre :Les Bourettes – St Etienne en Devoluy-05

09 Novembre : Quintal – Seynod (Annecy) – 74

30 Novembre : L’Usine – Voreppe (Grenoble)- 38

En bonus : Fête du Dry au Zoo de Sallanche-74 le 16 Novembre (initiation / jeux a base de piolet / bourrinage / challenge)

Renseignements : http://dry-tool-styl.blogspot.fr/ et http://jeffmercier.blogspot.com/

Laisser un commentaire

quatre × un =